Actualités du monde – France – Compiègne: Violence autour du lycée Mireille-Grint

0

C’était une vague de violence spectaculaire lundi matin devant le lycée Mireille-Grenet de Compiègne. Un pompier a été touché par un mortier et a lapidé une voiture de police.

Vers 7h15, plusieurs jeunes hommes ont mis le feu aux poubelles et à leur arrivée, les pompiers ont reçu de nombreux obus, ainsi que des tirs de mortier L’un des professionnels a été légèrement blessé avant d’être conduit à l’hôpital de la ville Un incendie s’est déclaré au pied des portes de l’établissement

«Il n’y avait qu’un petit groupe de six gars à l’époque mais quand les policiers sont arrivés, la foule s’est rassemblée», explique Jean-Paul Vecat, sous-gouverneur de Compiègne. La voiture de la police nationale s’est vite retrouvée piégée. « Une véritable embuscade », a déclaré une femme à sa vitre. J’ai l’impression que les jeunes ont appelé la police pour mener la bataille. »Ainsi, les policiers n’ont eu d’autre choix que d’abandonner leur voiture pour appeler des renforts. Elle a tremblé violemment dans tous les sens, la voiture a été la cible des obus, les jeunes ont cassé les vitres et ont même soulevé le capot

Des renforts sont arrivés du commissariat de police et de Compiègne pour contenir la rébellion «Il y avait des boules flash pendant ce temps, ça brûlait partout je suis terrifié», explique Edwig, un jeune lycéen que j’ai rencontré avec quelques étudiants, mais il y avait aussi des voyous de l’extérieur de l’institution c’est sûr

À 9 heures du matin, la police a arrêté le premier lycéen, selon nos informations et cela s’est reproduit. Dans la foulée, les enquêteurs ont pu identifier plusieurs individus, principalement grâce aux caméras de vidéosurveillance placées devant l’école

Un voisin soupire devant des débris fumants

«Ils feront tout pour ne pas aller en classe.» Si de nombreux lycéens ne savent pas exactement pourquoi cette violence a commencé, certains dénoncent un protocole de santé très strict à l’institution «On ne voit pas Les uns les autres nous sommes debout dans les cours de la cour de récréation un carré pour chaque classe mauvais Bon, il faut travailler, mais on a aussi le droit de s’amuser, témoigne qu’un lycéen attendait à quelques mètres de l’école pour savoir quand les cours reprennent en ce moment, fermé Un autre lycéen regrette: «Moi, je trouve ça malheureux. Nous avons déjà reçu un avertissement terroriste qui a terni notre réputation début octobre. On parle de nous de la pire des manières; au milieu de la rue je me suis demandé comment elle rentrerait à la maison

Ces affrontements surviennent après cinq jours d’affrontements dans la région voisine du Clos-des-Roses et quatre jours après des affrontements au lycée André-Malraux de Monterey

Lycée Mireille Grenet, Compiègne

Actualités du monde – France – Compiègne: Violence autour du lycée Mireille-Grenet


SOURCE: https://www.w24news.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: