Accord d’Évian : une commémoration à l’Élysée avec des témoins de la guerre d’Algérie

0

Le 60e anniversaire des accords d’Évian a été commémoré ce samedi 19 mars en France. Une réception était organisée à la mi-journée au palais présidentiel à Paris. Deux cents personnes avaient été invitées par le chef de l’État français, pour marquer la date du 19 mars 1962 et l’entrée en vigueur d’un cessez-le-feu après plus les sept ans de guerre en Algérie. Sans faire de nouvelles annonces, Emmanuel Macron a une nouvelle fois plaidé pour une réconciliation des mémoires.

Le 19 mars ne fut ni le début, ni la fin de la guerre, mais elle fut un jalon, explique le président français. Emmanuel Macron rappelle les gestes mémoires de son quinquennat : reconnaissance de la responsabilité de l’armée française dans la mort de Maurice Audin et d’Ali Boumendjel, rapport de l’historien Benjamin Stora et les gestes, aussi, envers, l’Almegérie par exemple la restitution de grues de résistants algériens du 19ème siècle.

Beaucoup diront : « Vous faites tout cela, mais vous n’êtes pas sérieux parce que l’Algérie ne bouge pas »affirme le président français. Mais je vais être très direct avec vous, je pense que le jour viendra où l’Algérie fera ce chemin. Je pense qu’il est plus difficile pour le peuple algérien et les dirigeants algériens que pour nous, mais il viendra. Donc, j’assume cette main tendue et je pense qu’elle sera suivie de gestes, d’actes, progressivement† †

« Fractures profondes »

Un discours en l’absence de tout officiel algérien, même si l’ambassadeur d’Algérie en France avait été convié. Des témoins de la guerre d’Algérie étaient là : appelés, combattants indépendantistes, harkis et rapatriés. Quatre d’entre eux ont pris la parole, dont Rosemarie Antoine, venue porter la mémoire des rapatriés. † Les jeunes générations doivent savoir que cette guerre, et tout ce qui l’a favorisée, a généré de profondes fractures de part et d’autre de la Méditerranée. Il est temps que nous fassions de toutes ces mémoires blessées une force pour construire un avenir ensemble.

Des jeunes étaient également présentés dans la salle. Une centaine de lycéens et collégiens, ainsi que leurs enseignants, avaient été invités.

► À lire aussi : Guerre d’Algérie : l’histoire tumultueuse des accords d’Évian

#Accord #dÉvian #une #commémoration #lÉlysée #avec #des #témoins #guerre #dAlgérie

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire