Afrique du Sud : mandat d’arrêt contre Nelson Mandela bientôt aux enchères et NFT

0

Une demande de mandat d’arrêt à l’encontre de Nelson Mandela remontant à 1961 sera prochainement mise aux enchères. Sauf que son acquéreur ne le possèdera pas en main propre, mais virtuellement, puisqu’il s’agit d’une vente NFT : il aura donc une réplique numérique ainsi qu’un titre de propriété.

Avec notre correspondant à Johannesburg, Claire Bargelès

Cette grande vente aux enchères, organisée dans la ville du Cap et en ligne par l’entreprise Momint, propose d’acquérir virtuellement différentes œuvres d’artistes sud-africains et internationaux. Mais la pièce maîtresse consiste en cette demande de mandat d’arrêt à l’encontre de Nelson Mandela datant de 1961.

Les enchères s’ouvriront à 900 000 rands, soit plus les 50 000 euros et le futur acquéreur recevra une version numérique du document, ainsi qu’une qu’une forme de titre de propriété unique sous la forme de « jeton non fongible † Le NFT certifie la possession du bien et son authenticité.

Une vente en soutien au musée de Liliesleaf

La somme contribuera à soutenir le musée de Liliesleaf, qui conserve la version physique du document, et qui a fermé ses portes en raison de difficultés Financières. Et l’acquéreur pourra aussi par la suite revendre ce NFT s’il le souhaite.

Momint n’en est pas à son premier coup d’essai, puisqu’en novembre 2021 une vente NFT avait déjà été organisée en Afrique du Sud, avec notamment une réplique numérique d’une corne de rhinocéros achetée pour plus 6 000 euros qui ont finance la conservation de l’espèce.

►À lire aussi : Aujourd’hui l’économie – Les NFT sont-ils propices au blanchiment ?

#Afrique #Sud #mandat #darrêt #contre #Nelson #Mandela #bientôt #aux #enchères #NFT

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire