Burkina Faso: La crise au CDP continue et prend la tête du parti

0

Au Burkina Faso, la crise se poursuit au sein du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), le parti fondé par l’ancien président Blaise Compaoré. Deux tendances se disputent la direction du parti. Les deux hommes en désaccord veulent le chef du parti depuis décembre, date du congrès et de sa concrétisation par un acte juridique. Une décision qui aurait été en faveur d’Eddie Komboigo, mais qui pourrait être remise en cause.

Avec notre correspondant à OuagadougouYaya Boudanic

Le mois dernier, le président d’honneur du CDP Blaise Compaoré, pourtant sollicité, n’avait pas tranché entre les partisans de l’aile dite historique menée par Achille Tapsoba et le courant des innovateurs mené par Eddie Komboigo. Une lettre datée du 21 juin, reçue par les différents acteurs clés, a ravivé la crise.

►À lire aussi : Burkina Faso : Eddie Komboigo, président d’honneur Compaoré, de retour au congrès du CDP

Selon Achille Tapsoba, vice-président du parti, cette lettre du président honoraire Blaise Compoaré annule le congrès qu’Eddie Komboigo avait organisé 7 mois plus tôt. Cette décision fait suite à de graves violations des textes du parti et conduit ainsi à une crise entre les deux camps, selon la lettre attribuée à Blaise Compaoré. † Nous estimons que le VIIIe Congrès n’a pas eu lieu et attendons sa convocation conformément aux dispositions légales. » raconte Achille Tapsoba.

La tenue du huitième congrès en question

Bien que l’actuel président du CDP émette des doutes sur l’authenticité de cette lettre, qui porte la signature du président d’honneur, Eddie Komboigo, l’actuel président du CDP indique que ladite lettre ne fait aucune mention des infractions alléguées. Selon lui, le huitième congrès du CDP s’est bien déroulé en présence d’un huissier après une décision de justice en décembre dernier.

Il ajoute que la direction du parti créé à l’issue du Congrès a retiré la disposition conférant des pouvoirs à Blaise Compaoré. † Vous ne pouvez donc plus convoquer un congrès du parti comme je vous l’ai dit lors de notre réunion du 24 mai exhorte Komboigo dans sa réponse à l’ancien président burkinabè en exil.

►Écoutez aussi : GUEST AFRICA – Burkina Faso : Eddie Komboigo croit avoir la légitimité du CDP

#Burkina #Faso #crise #CDP #continue #prend #tête #parti

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire