Burkina Faso : l’architecte Diébédo Francis Kéré devient le premier Africain et remporte le prix Pritzker

0

Un Africain lauréat du prix Pritzker 2022. C’est une première. Le plus grand prix d’architecture a été décerné ce mardi 15 mars au Burkinabè Diébédo Francis Kéré. A 56 ans, cet architecte travaille aujourd’hui dans le monde entier. Son agence est installée à Berlin, mais Diébédo Francis Kéré n’a jamais oublié le continent africain, et surtout le Burkina.

Mali, Togo, Bénin, Kenya, Soudan, Mozambique, Diébédo Francis Kéré a construit aux quatre pièces du continent africain. Cet enfant de Gando, dans le Centre-Est du Burkina Faso, a fait beaucoup de chemin depuis l’époque où il apprenait la charpenterie, aux côtés de jésuites français. Dès 17 ans, Diébédo Francis Kéré, une bourse qui lui permet d’étudier et Allemagne où il se formera à l’architecture.

Là-bas, il s’inspire des techniques préindustrielles qu’il souhaite adapter au contexte africain. C’est d’ailleurs dans son village natal, Gando, qu’il réalise en 2001 son premier bâtiment : une école, construite avec l’aide des populations.

Diébédo Francis Kéré utilise des matériaux locaux : de la terre, du granit, du bois, ce qui lui vaut aujourd’hui d’être qualifié de pionnier de l’architecture durable. Mais le bâtisseur explique qu’il s’agit surtout d’une méthode Coué : utiliser ce qui est sur place est avant tout une nécessité.

Parmi les projets en cours de l’architecte : la construction de l’Assemblée béninoise à Porto Novo, inspiration de l’arbre à palabres. Diébédo Francis Kéré a aussi dessiné la future Assemblée burkinabè, dont la construction est en suspens en raison des récents soubresauts politiques du pays.

À lire aussi : Francis Kéré, architecte de la communauté

#Burkina #Faso #larchitecte #Diébédo #Francis #Kéré #devient #premier #Africain #remporte #prix #Pritzker

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire