Cameroun : une série d’effractions dans les administrations fait l’actualité

0
12

Qu’il s’agisse des ministères à Yaoundé ou du siège de la plus grande organisation patronale à Douala, les escrocs ne laisseront rien les arrêter. Des intrusions qui surprennent et interpellent plus d’un.

Avec notre correspondant à Yaoundé, Polycarpe Essomba

L’une des effractions les plus spectaculaires s’est produite il y a tout juste deux jours. Dans la nuit du 7 au 8 juin, le bâtiment flambant neuf de la Direction générale des impôts, situé au cœur de la capitale Yaoundé, était la cible de visiteurs peu orthodoxes.

Le secrétaire au Trésor qui a fait l’annonce a déclaré dans un communiqué que  » plusieurs bureaux avaient été pillés dans presque tous les onze étages de la tour principale Une source policière proche de l’enquête a révélé que des tonnes de documents ont été emportés et plusieurs autres objets de valeur détruits. L’opinion publique incrédule se demande encore comment cela a pu se produire dans un immeuble aussi prétendument ultra-sécurisé, qui, de plus, à deux pas de l’un des principaux commissariats de la ville.

On apprend alors qu’il y a eu un autre cambriolage dans un autre sanctuaire, cette fois à Douala, au siège du Gicam, la plus grande organisation patronale du pays. Le président a annoncé que les bureaux avaient été vidés. Des documents ont également été saisis et divers dégâts matériels ont été constatés.

Que recherchent ces escrocs ? Evidemment pas d’argent, mais la volonté de retirer des documents qui pourraient nuire à certains, notent de nombreux observateurs.

.

#Cameroun #une #série #deffractions #dans #les #administrations #fait #lactualité

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: