Centrafrique : l’Assemblée nationale reporte la procédure de levée de l’immunité des opposants

0

En République centrafricaine, le président de l’Assemblée nationale revient sur sa décision de relancer la procédure de levée de l’immunité parlementaire des principaux leaders de l’opposition politique.

Avec notre correspondant à Bangui, Carole Valade

Ce mardi 2 novembre, Mathieu Simplice Sarandji a pris la parole pour annoncer une décision  » pour avoir la paix  » Suivant «  réactions négatives » Des opposants ont claqué la porte du comité préparatoire du dialogue républicain promis par le président Touadéra d’ici la fin de l’année.

La note controversée est donc retirée. Libérée la semaine dernière, des opposants s’en sont emparés pour justifier leur retrait du Comité préparatoire du dialogue républicain. Car ce document a relancé la procédure de levée de l’immunité parlementaire pour trois d’entre eux.

« Ce n’était pas le moment d’attiser les tensions » confie un membre du gouvernement quelque peu soulagé.  » Nous avons dû contourner la loi pour maintenir la paix « Un haut cadre du parti au pouvoir se dit indigné que les opposants, conviés à l’annonce ce mardi, n’aient pas réagi. C’est faute de «  invitation formelle », les motiver dans une lettre.

Reste à savoir si l’opposition reprendra désormais sa place au sein du comité préparatoire du dialogue ou en profitera pour réclamer d’autres garanties.  » La concertation est en cours », selon l’un de ses membres.

.

#Centrafrique #lAssemblée #nationale #reporte #procédure #levée #limmunité #des #opposants

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire