Centrafrique : le constat alarmant du chef de la Minusca

0

Valentine Rugwabiza, la cheffe de la Minusca, s’est exprimée devant le Conseil de sécurité de l’ONU, mercredi 22 juin, pour présenter son premier rapport sur la situation dans le pays.

Deux mois après sa prise de fonction à Bangui, Valentin Rugwabiza est concerné pour des raisons de sécurité, les violations continues du cessez-le-feu par toutes les parties qui poursuivent leurs opérations et actes de guerre ; Il met notamment en lumière le repositionnement des groupes armés dans le nord, le centre et l’est du pays.

« Aimer porter atteinte à la cohabitation »

Au niveau politique, si le diplomate rwandais se félicite d’un « renforcer les mesures de confiance avec le gouvernement, elle a fait part de son inquiétude face aux discours violents visant les responsables politiques.

La Minusca note avec la même inquiétude que la stigmatisation et l’incitation publique à la violence contre les leaders de l’opposition démocratique ou contre certains partenaires de la République centrafricaine se poursuivent. L’histoire et le passé récent montrent que ce genre de messages peut rapidement se traduire par des actes de violence aux conséquences imprévisibles et incontrôlables. Elles sont également susceptibles de saper la coexistence, d’affaiblir le processus de réconciliation nationale et de retarder les efforts en cours. Il appartient donc au Gouvernement centrafricain d’y apporter une réponse appropriée en prenant toutes les mesures utiles pour prévenir, réprimer et faire cesser ces actes répréhensibles.

En présence de la presse, le diplomate rwandais a annoncé la publication pour le mois de juillet de deux rapports d’enquête sur les violations des droits de l’homme, principalement par les forces gouvernementales et leurs supplétifs russes. L’un de ces deux rapports a déjà été remis au gouvernement centrafricain pour son  » réponses sur les découvertes des chercheurs, dit-elle.

► À lire aussi : République centrafricaine, montée des discours violents inquiète

#Centrafrique #constat #alarmant #chef #Minusca

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire