Centrafrique : le mandat de la Minusca prolongé d’un an

0

La Minusca, l’une des plus importantes missions de maintien de la paix de l’ONU, a été prolongée d’un an par le Conseil de sécurité vendredi 12 novembre. Et le renforcement des troupes décidé en 2020 est bien confirmé pour encore 12 mois. Mais la Russie et la Chine se sont abstenues.

Avec notre correspondant à New York, Carrie Nooten

Deux abstentions sur la prolongation du mandat de la Minusca et des accusations majeures de l’ONU même pas mentionnées dans le texte. La Russie a expliqué qu’elle s’était abstenue de voter sur les « scandales » entourant la Minusca. Les États-Unis ont regretté que les violations des droits de l’homme commises par les mercenaires russes Wagner aient dû être ignorées, ainsi que : l’attentat du 1er novembre commis contre le bus des Casques bleus égyptiens, qui a essuyé les tirs de la garde du président Touadéra.

Soutenez le cessez-le-feu

L’ambassadeur de France Nicolas de Rivière a mis en garde contre Wagner après la rencontre : «  La présence de Wagner en République centrafricaine est profondément déstabilisante. C’est un facteur de guerre et non un facteur de paix. Les preuves des exactions perpétrées par ce groupe s’accumulent : arrestations extrajudiciaires, exécutions sommaires, violences sexuelles et sexistes, menaces contre les défenseurs des droits humains, barrières à l’accès humanitaire. . Tout cela est inacceptable et bien documenté. »

Il a rappelé que la Minusca était en cours de renouvellement pour accompagner le cessez-le-feu déclaré par le président Touadéra le 15 octobre.

.

#Centrafrique #mandat #Minusca #prolongé #dun

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: