Ces athlètes africains qui ont marqué le monde du sport en 2021

0

En athlétisme, football, MMA, JO, de nombreux athlètes africains ont marqué de leur empreinte le monde du sport ces derniers mois. Voici onze champions du continent qui ont brillé en 2021.

Feryal Abdelaziz (Karaté/Egypte)

Peu connu avant Tokyo 2021, Feryal Abdelaziz a impressionné en devenant le premier médaillé d’or égyptien aux JO. De plus, en karaté, discipline pour laquelle c’était la première fois aux JO. La jeune femme de 22 ans a ensuite remporté une médaille d’or par équipe à la Coupe du monde 2021. Elle est le symbole du succès de l’Égypte dans le sport.

Ali Farag (Courge/Egypte)

M. Fantastic a vécu une année 2021 complète, à la fois personnellement – sa compagne, la championne Nour El Tayeb, a donné naissance à une fille – et l’esprit sportif, notamment avec son sacre aux Championnats du monde PSA 2020-2021. L’Egyptien se retrouve ainsi en tête du classement mondial des joueurs professionnels.

Ahmed Hafnaoui (@Natation/Tunisie)

L’une des révélations et surprises des Jeux de Tokyo en 2021. A 18 ans, il remporte l’or olympique au 400 mètres nage libre. Avant les Championnats d’Afrique 2018 à Alger, peu connaissaient son potentiel. Depuis, le Tunisien a confirmé en décrochant la médaille d’argent du 1500 mètres, au Mondial en petit bassin, avec le record d’Afrique et l’un des meilleurs temps de tous les temps.

Eliud Kipchoge (Athlétisme / Kenya)

Le 8 août 2021, à Sapporo, dans le nord du Japon, le Kenyan est devenu le troisième marathonien de l’histoire à conserver son titre olympique, après l’Éthiopien Abebe Bikila (1960 et 1964) et l’Allemand de l’Est Waldemar Cierpinski (1976 et 1980). Le recordman de distance (2 heures, 1 minute et 39 secondes) sera-t-il encore à Paris en 2024 ?

Faith Kipyegon (Athlétisme / Kenya)

Elle a également conservé sa médaille d’or aux Jeux de Tokyo 2021, mais sur 1 500 mètres, avec une belle fin de course et un record olympique au final (3 minutes, 53 secondes et 11 centièmes). À seulement 27 ans, le Kenyan n’a pas encore fini de battre et de remporter des titres.

Ntando Mahlangu (Athlétisme / Afrique du Sud)

Le Sud-Africain est un prodige du para-athlétisme. Après avoir remporté une médaille d’argent aux Jeux de Rio à 14 ans, il remporte deux médailles d’or à 19 ans à Tokyo 2021 (saut en longueur T63 et 200 mètres T61). Champion du monde à Dubaï en 2019, Ntando Mahlangu devra toutefois patienter pour défendre son titre, les organisateurs des Mondiaux de Kobe 2022 ayant demandé un report jusqu’en 2024.

Christine Mboma (Athlétisme / Namibie)

La météorite Mboma a frappé le monde du sprint aux Jeux de Tokyo, remportant l’argent au 200 m à seulement 18 ans, malgré une technique de course très rudimentaire et une inexpérience sur cette distance. Interdite de courir le 400m en raison de son hyperandrogénie, la Namibienne s’est en effet rabattue sur le demi-tour. Elle a pris une revanche dévastatrice sur les règlements de la Fédération internationale d’athlétisme.

Edouard Mendy (Football / Sénégal)

Depuis son arrivée à Chelsea en septembre 2020, le gardien sénégalais a explosé en plein jour. Vainqueur de la Ligue des champions 2021 avec le club anglais, le Sénégalais enchaîne les meilleures performances et garde souvent sa cage inviolée. 2022 sera-t-elle aussi l’année de Mendy, qui évolue avec l’équipe du Sénégal en Coupe d’Afrique des nations au Cameroun ?

François Ngannou (MMA/Cameroun)

Le 27 mars 2021, Francis Ngannou a battu le champion du monde des poids lourds de l’Ultimate Fighting Championship (UFC), Stipe Miocic, le même qui lui avait donné une leçon de MMA trois ans plus tôt. S’ensuit une tournée au Cameroun avec la ceinture. Depuis, le Camerounais est en froid à l’UFC, peinant à renégocier un nouveau contrat. Mais il aura l’occasion de régler les comptes le 22 janvier 2022 avec sa première défense de titre, contre le Français Ciryl Gane.

Tatjana Schoenmaker (Natation / Afrique du Sud)

La nouvelle icône africaine de la natation est arrivée. Avec le Tunisien Ahmed Hafnaoui, le sud-africain médaillé d’or au 200 mètres brasse et d’argent au 100 mètres brasse à Tokyo 2021 incarne en tout cas la succession continentale. Elle devrait être de retour au Japon en mai prochain pour tenter de décrocher un podium lors de la Coupe du monde 2022 à Fukukoa.

Cameroun Usman (MMA / Nigéria)

En 2021, « The Nigerian Nightmare » a défendu avec succès le titre de son champion du monde UFC des poids mi-moyens à trois reprises. Une activité rare pour un champion en titre. Le Nigérian a besoin d’un défi dans sa catégorie et ne peut plus exclure d’affronter son ami et compatriote Israel Adesanya, son champion des poids moyens.

.

#Ces #athlètes #africains #qui #ont #marqué #monde #sport

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire