Communiqué sur Wagner au Mali : première réaction des autorités de transition

0

Première réaction des Autorités de transition maliennes au communiqué de presse des 15 pays partenaires occidentaux du Mali concernant la présence de Wagner dans le pays. Vendredi 24 décembre, un haut conseil de défense nationale s’est tenu à Bamako autour du président de la transition, le colonel Assimi Goita. La situation sécuritaire et l’évolution des mesures à prendre, notamment à la lumière de la réorganisation du système Barkhane, ont été évoquées. En marge de cette rencontre, dans un communiqué lu à la télévision nationale, les autorités ont fermement démenti le  » accusations de certains partenaires A propos de la présence de la société russe Wagner.

Avec notre correspondant à Bamako, Kaourou Magassa

Il est un peu plus de 20 heures ce vendredi au Mali lorsqu’un journaliste rejoint l’animateur du journal de la télévision nationale. Face caméra, il a lu un communiqué des autorités répondant aux condamnations de la veille de 15 pays occidentaux, dont la France, la Grande-Bretagne, l’Allemagne et le Canada, pour l’utilisation de mercenaires de la société russe Wagner.

A lire Mali : les partenaires internationaux condamnent fermement le déploiement du groupe Wagner

Dans le texte, le gouvernement rejette ces allégations qu’il qualifie de rumeurs et face à «  ces accusations « , la  » exige des preuves de sources indépendantes ».

À renforcer  » les capacités « Forces de défense, l’Etat malien ne reconnaît que l’implication » dans un partenariat d’État à État avec la Fédération de Russie ».

A ce titre, le gouvernement reconnaît la présence de formateurs russes sur son territoire. En plus de celle de l’EUTM, la mission de formation de l’Union européenne.

Depuis des semaines, la France, l’Union européenne, la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest et les États-Unis s’inquiètent d’un éventuel rapprochement des autorités maliennes avec la société de sécurité privée Wagner.

Accusé d’abus dans plusieurs pays, dont la République centrafricaine, un déploiement de mercenaires au Mali est considéré par plusieurs partenaires comme incompatible avec leur présence dans le pays.

► À écouter aussi : Wagner : « Il y a une très réelle volonté de la part des élites dirigeantes maliennes de changer d’alliances »

.

#Communiqué #sur #Wagner #Mali #première #réaction #des #autorités #transition

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire