Côte d’Ivoire : la population s’inquiète face à la hausse du prix de l’essence

0

Soixante francs CFA d’un coup, c’est l’augmentation du prix, ce 1er avril, à Abidjan, par le litre de super qui passe à 695 francs. C’est la conséquence de la hausse du prix du baril. Et la Côte d’Ivoire, c’est l’État qui fixe le prix des carburants, chaque début de mois et, cette fois-ci, il n’a pas pu retenir plus longtemps les répercussions de l’envolée des cours du pétrole.

Avec notre correspondant à Abidjan, Pierre Pinto

On est passé de 635 francs jeudi à 695 francs vendredi… Ce mois-ci, l’augmentation du litre de super est conséquente dans un contexte où les prix de tous les produits de consommations augmentent, d’où l’inquiétude de cet automobiliste dans cette station-service mettre quelques litres d’essence dans son réservoir.

Le 20 000, tes reviens à 10 000 parce qu’il faut gérer le portefeuille. Il faut que le gouvernement revoie ça pour nous. C’est un très gros budget. Qu’on pense un peu à la population. On sait qu’ils font des efforts mais qu’ils font encore plus d’efforts pour nous. La viande est déjà chère sur le marché, le panier de la menagère est insupportable, voilà…

Ce livreur à moto passe à la pompe très régulièrement et pour lui, pas question de répercuter la hausse du super sur le prix de sa course, sous peine de perdre des clients.

Ça a trop augmenté, ça ne nous arrange pas. C’est trop, c’est trop ! On ne peut pas augmenter le prix de la course, c’est toujours le même prix, c’est un tarif qu’on a fixé. Si ça augmente encore, j’ai d’autres motos quelque part, là-bas… je suis au travail.

Pas d’augmentation sur le gazole

Le prix du gazole, et la revanche, est resté conservé. Le gouvernement a choisi de maintenir le litre à 615 francs. Coût de la mesure : 64 milliards de francs CFA pour ce seul mois d’avril.

À lire aussi : Côte d’Ivoire : des mesures pour atténuer l’envolée des prix du blé

Maintenir un tarif du gazole plus bas permet, selon le ministère du Pétrole, de ne pas pénaliser le transport routier. Les camions mais aussi la plupart des taxis, des taxis collectifs ou des gbakas roulant, et effet, au gazole.

#Côte #dIvoire #population #sinquiète #face #hausse #prix #lessence

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire