Home Actualité internationale Afrique Côte d’Ivoire : l’agriculture, clé de la liberté économique des femmes
Afrique

Côte d’Ivoire : l’agriculture, clé de la liberté économique des femmes

À Fapaha, au nord de la Côte d’Ivoire, les femmes cultivent des légumes en groupe. Grâce à cette activité, ils obtiennent les ressources nécessaires à la vie de leur famille. Gagner de facto leur indépendance financière.

Leur groupe, l’Association des femmes Fahapa, a pu produire 25 tonnes de légumes sur 40 hectares et 10 tonnes de légumineuses sur 18 hectares en 2022 et 2023.

« Quand je ne cultivais pas encore d’oignons, si j’avais besoin de quelque chose, je devais demander de l’aide à quelqu’un (en disant : désolé, peux-tu m’aider. Ou je demandais de l’aide à mon mari et s’il n’avait rien, je le ferais ». Je ne trouverais rien à moins de contracter un emprunt auprès d’une connaissance », explique Mariam Sulue, secrétaire de l’association des femmes Fapaha.

Leur coopérative bénéficie du soutien du Programme Alimentaire Mondial. Assistance technique et matérielle.

« Nous soutenons un certain nombre de groupements agricoles, majoritairement composés de femmes, en leur donnant les moyens de produire en leur fournissant des intrants agricoles, ainsi que des techniques agricoles qui leur permettent d’obtenir une meilleure rentabilité de leurs cultures », explique Olivia Hantz, responsable pays du PAM. , dehors. Directeur pour la Côte d’Ivoire.

Le projet agricole permet également aux femmes de devenir des actrices clés de la vie du village. Elles ont acquis une place importante dans la société rurale, généralement dominée par les hommes.

« Je vais vous donner un exemple : si j’utilise des tomates fraîches ou des tomates bio dans ma cantine, et dans l’arrière-pays ou les banlieues environnantes, une coopérative a été créée pour proposer au marché des tomates fraîches ou bio. Vous voyez que j’ai déjà ça leur sert un marché fermé donc d’un point de vue économique, il y a des revenus qui vont circuler », estime Jean-Marie Biada, analyste économique.

Seules 8 % des femmes possèdent des terres, contre 22 % des hommes. Une inégalité qui pourrait constituer un frein au développement de leurs activités agricoles.

#Côte #dIvoire #lagriculture #clé #liberté #économique #des #femmes

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Benjamin Netanyahu et les dirigeants du Hamas dans le collimateur de la CPI

Le procureur général de la Cour pénale internationale a déclaré lundi qu’il...

RDC : le Palais de la Nation interdit d’accès jusqu’à nouvel ordre

Le Palais de la Nation à La Gombe, Kinshasa. A l’horizon, Brazzaville...

Festival de Cannes 2024 : les femmes africaines et arabes à l’honneur

Le Festival international du film de la Mer Rouge a attiré cette...

[quads id=1]