Côte d’Ivoire: les jeunes du PDCI mécontents de l’apathie du parti

0

Depuis des mois, le sommet du PDCI d’Henri Konan Bédié est traversé par des querelles de clans et des querelles entre les peuples. Ce mois de mai, les voix des militants et des organisations de jeunesse proches du parti, jusque-là silencieuses, se font entendre pour exprimer leur consternation face à la lenteur d’un parti sans stratégie claire pour les prochaines élections.

Avec notre correspondant à Abidjan, Pierre Pinto

Sans jamais le sortir Henri Konan Bédié, ces militants, issus d’associations et de groupes pro-Parti démocratique du Rassemblement démocratique africain de Côte d’Ivoire (PDCI) et qui n’appartiennent pas au pouvoir, dépeignent un parti sclérosé, absent des grands enjeux nationaux et sans stratégie. Dans leur ligne de mire : les instances dirigeantes du PDCI et leurs responsables.

Nous voulons gagner en 2025 (la prochaine élection présidentielle, Noter). Nous voulons un PDCI conquérant et dynamique », résume Germain Kassi, coordinateur général adjoint de la Marée Verte, l’une de ces organisations pro PDCI. † Ceux qui disent au président Bédié qu’il doit encore être candidat à 91 ans n’ont aucun respect pour lui il ajoute.

A la recherche d’un candidat pour 2025

Pour eux, le congrès régulier devrait se tenir cette année, comme prévu, et un candidat devrait être désigné. † Un candidat qui peut fédérer en dehors de notre parti. Nous ne pouvons pas gagner avec notre électorat traditionnel seul dit Germain Kassi. Plusieurs noms reviennent : Billon, Tanoh, Thiam, Emmou, Yacé… Mais ces noms ne sont pas non plus exempts de tous reproches, accusés de tenir un « silence coupable à ce grognement.

Face au balancier, lundi 16 mai, la JPDCI urbaine, l’une des trois organisations officielles de jeunesse du parti, a publié un communiqué demandant à Henri Konan Bédié de se concentrer sur le « désaccords là-bas », appelant à une union et à la tenue d’un congrès en 2022. Mercredi, à l’issue d’un entretien avec l’ancien chef de l’État, son président, Valentin Kouassi, est apparu aux frondeurs, l’impôt avec « faux courageux « . Les responsables du parti, quant à eux, se taisent. » Nous avons dégagé le sol. Tout le monde parle », conclut pour sa part Germain Kassi.

#Côte #dIvoire #les #jeunes #PDCI #mécontents #lapathie #parti

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire