Covid-19 : A Madagascar, la variante Delta sépare les membres de la famille

0

Face à la menace de la variante Delta, présente dans plusieurs pays voisins, le gouvernement malgache a décidé dimanche de prolonger la fermeture des frontières. Pour de nombreuses familles malgaches qui ne répondent pas aux critères stricts imposés par les autorités, c’est un coup dur et un chagrin d’amour.

Avec notre correspondant à Magadascar, Laure Verneau

Les frontières ont été initialement fermées le 19 mars 2020. Si quitter le pays est facile, revenir est beaucoup plus difficile. Toutes les deux semaines, le fermeture des frontières est prolongé. Vola, 32 ans, travailleuse d’une ONG, n’a pas vu son partenaire français depuis un an et demi. Elle ne s’y habitue pas.

La jeune femme raconte 16 mois de séparation d’avec son partenaire : «  C’était encore en décalage avec la situation à Madagascar. Quand Mada s’est un peu ouvert, la France a fermé. Quand la France était ouverte, Mada fermait. Il n’y a jamais eu l’occasion d’ouvrir une fenêtre. « 

Impossible pour elle de projeter :  » Là où c’est en fait la partie la plus difficile, c’est de se dire qu’on ne sait jamais quand ça va se terminer. Ça aurait peut-être aidé de se dire : je vais tenir aussi longtemps. Mais en fait, vous ne le savez pas encore parce que vous n’avez tout simplement pas de perspective. »

Confinement et tests PCR

Le retour sur la Grande Ile est autorisé pour une seule raison : les obsèques d’un proche soumis aux mesures de confinement et le test PCR à l’arrivée. Quatre catégories de voyageurs (diplomates, sportifs, missionnaires d’État, experts stratégiques de l’industrie) disposent d’autorisations spéciales. Pour les frères Vola, malgaches expatriés en France, qui n’en font pas partie, le retour au pays est également impossible. Ils n’ont pas vu leurs parents depuis plus de deux ans.

« Mes parents attendent toujours de les voir aussi, continue Vola. Ils n’ont jamais vu leurs petits-enfants non plus. Il y en a un qui est né il n’y a pas longtemps qu’ils n’ont jamais vu. Cette distance familiale, personnelle a un peu d’impact sur la santé mentale de chacun ».

Un trouble partagé par de nombreuses familles à Madagascar.

► À lire aussi : Covid-19 : à Madagascar, le durcissement des mesures sanitaires complique les rituels funéraires

.

#Covid19 #Madagascar #variante #Delta #sépare #les #membres #famille

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: