Décès du général tchadien Adoum Togoï Abbo à 75 ans

0

Adoum Togoï Abbo a été membre de la plupart des mouvements politico-militaires entre la fin des années 1960 et le début des années 2000. Figure de l’histoire politique du Tchad depuis 50 ans, il est décédé lundi à N’Djamena.

Depuis son retour d’exil et la publication de ses mémoires en 2017, le général Adoum Togoï Abbo est peu vu en public. Cet ami proche de l’ancien président Goukouni Weddeye a passé l’essentiel de sa vie entre la Libye et le Burkina Faso.

Membre influent du Front de libération nationale du Tchad, premier mouvement politico-militaire fondé en 1966 contre le premier président tchadien Ngarta Tombalbaye, deviendra ministre de la Défense dans le gouvernement d’union nationale présidé par Goukouni Weddeye à la fin des années 1970.

En 1982, à l’arrivée au pouvoir d’Hissène Habré, il s’exile en Libye et n’y revient qu’à la chute de ce dernier. Il est nommé conseiller puis ambassadeur en Libye par Idriss Déby, qui succède à Hissène Habré. Mais Adoum Togoï Abbo se bat avec Idriss Déby et rejoint le MDJT, le mouvement rebelle du magistrat Youssouf Togoïmi. Un choix qui lui fera perdre son poste de secrétaire exécutif de la Communauté des États sahélo-sahariens.

Mais au fil des années, le vieux maquisard qui a fini par se retirer de la vie publique a pris la figure du sage régulièrement consulté par les acteurs politiques.

.

#Décès #général #tchadien #Adoum #Togoï #Abbo #ans

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire