En 2022 « il est très peu probable qu’il y ait une désescalade des tensions entre Alger et Rabat »

0

Pour la première fois depuis son arrivée au pouvoir il y a plus de deux ans, le président mauritanien Mohamed Ould Ghazouani a passé trois jours en Algérie pour rencontrer son homologue Abdelmadjid Tebboune. Est-ce le signe d’un rapprochement au détriment du Maroc ? Ou le signe avant-coureur d’une médiation imminente de Nouakchott entre Alger et Rabat ? Raouf Farrah, chercheur en géopolitique et analyste senior à l’Initiative mondiale contre la criminalité transnationale organisée basée à Genève, est l’invité de RFI.

.

#est #très #peu #probable #quil #ait #une #désescalade #des #tensions #entre #Alger #Rabat

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire