En Mauritanie, des policiers patrouillent dans le désert à dos de chameau

0

En Mauritanie, le dromadaire est l’un des symboles de l’État, mais pour les familles, posséder un chameau est une question de culture et d’honneur. Donc, dans la Garde nationale, il y a une unité appelée le Méharistes de la garde nationale, des policiers montés sur des chameaux qui entrent en contact avec la population, un cas pratique dans le lieu Achimimé.

Alors que la frontière a longtemps été confrontée au terrorisme et à l’insécurité, le gouvernement a depuis mis en place une force de police spéciale composée de près de 300 hommes. Traditionnellement vêtus et montés sur des chameaux, les policiers se rendent dans des zones reculées du désert pour… lutter contre le terrorisme et aider les gens.

Reconnu pour eux art de la guerre du désert, ils apportent principalement aide et assistance au développement social avec les résidents.

« Le groupe nomade aide la population, ils ne font pas qu’enseigner, ils les éduquent, ils sensibilisent aux problèmes de santé. Bref, ici on se concentre sur tout ce qui a à voir avec le développement local des villages ou des campements nomades », détaille le lieutenant-colonel Ahmed Abdallahi Ely, commandant du groupe nomade de la Garde nationale.

Cette unité joue pour le ministre de la Défense un rôle fondamental dans la sécurisation des frontières nationales et fournit également des services de proximité aux bases gouvernementales dans les régions éloignées.

« Nous avons le groupe des nomades qui participent à la fois à la sécurisation des frontières du pays tout en assurant un service public de proximité à la population », explique Le ministre de l’Intérieur Mohamed Salem Ould Merzoug. « Il assure également la surveillance, et c’est aussi un élément important de la sécurité dans le pays, donc la collecte de renseignements. »

Dans le cadre de leurs actions humanitaires, ils effectuent la plupart des services publicscomme la distribution d’eau, les soins aux malades, l’éducation des enfants et les transports publics.

« La stabilisation que le groupe nomade opérant ici a eu des résultats satisfaisants. Toutes les populations de cette zone sont heureuses d’avoir un instrument qui les sert, qui est là pour les servir et les sécuriser, qui a joué un très grand rôle dans la création du patriotisme et appartenant à la nation », poursuit le lieutenant-colonel.

« Les nomades de la Garde nationale ont beaucoup fait pour nous, explique un habitant d’Achemime, avant qu’il n’ait un réseau d’eau, c’étaient eux qui nous approvisionnaient, nous nous sentons en sécurité car ils sont là, ils font des consultations gratuites et donnent nous médecine gratuite à Achemime« .

Avec l’aide deUnion européenne, près de 250 dromadaires devraient étoffer leurs rangs dans les prochains jours, en plus de la construction d’un nouveau centre d’entraînement qui pourra accueillir 320 personnes. Avec ces numéros, la Garde nationale peut ouvrir jusqu’à : Mali et vers d’autres pays dans la même situation.

#Mauritanie #des #policiers #patrouillent #dans #désert #dos #chameau

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: