Encadrement des précautions locatives : un véritable enjeu pour le continent africain

0

Des cautions équivalentes à un ou deux ans de loyers, des avances exigées par trimestre, ce sont des pratiques que l’on retrouve ailleurs, dans d’autres pays du continent africain. Des dérives plus ou moins limitées par les cadres juridiques en vigueur.

Plafonnier Le Togo depuis janvier les cautions à six mois de loyers. Pour Guezere Assogba, maître de conférence en géographie urbaine à l’université de Kara, dans le nord du Togo, c’est un bon point de départ pour limiter l’endettement des familles et faciliter leur accès à des logements décents. Reste à veiller à l’application des textes.

Au Bénin, malgré la loi de 2018, Éric Houessou de l’Association béninoise pour la défense du consommateur note que certains bailleurs continuent de demander des « pré-payés » : un voire plusieurs mois de loyers d’avance en plus de la caution.

Règlement contournée et RDC

Même constat à Kinshasa, où la réglementation de 2013 est contournée. Dix mois de loyers d’avance, parfois plus et des contrats non adaptés qui laissent les locataires sans possibilité de recours. Pour Derrick Tshibangu de l’Organisation de défense des consommateurs en RDC, une solution pourrait être de s’appuyer sur les chefs de quartier pour veiller au respect des textes.

Des textes encore insuffisants au Cameroun pour la réglementation du secteur privé. Simon Kaldjob du Collectif des associations de consommateurs regrette que les propriétaires en position de force dictent leurs conditions sans limite fixées par la loi.

Un secteur immobilier qui est sous pression dans les villes africaines. En effet, l’Afrique est le continent qui connaît la croissance démographique urbaine la plus forte au monde.


• En Guinée, le scandale des avances sur loyer

Trouver un appartement à Conakry est un trail du combattant. Beaucoup de concessionnaires demandent à leur locataire de payer une année complète avant de pouvoir emménager. Pour simplifier les conditions d’accès au logement, le gouvernement a décidé, jeudi 24 mars, de limiter les avances de loyer, à trois mois maximum. Une annonce faite et Conseil des ministres.

Son appartement est au fond de la concession : 50 mètres carrés, quatre pièces. Pour Ahmed, ses deux sours, sa femme et leur fils de dix jours.

{« mediaId »: »WBMZ153628-RFI-FR-20220331″, »sources »:[{« name »: »WBMZ153628-RFI-FR-20220331″, »url »: »https://aod-rfi.akamaized.net/rfi/francais/audio/modules/actu/202203/68_GUINEE_Enrobe_MATIN_-_Le_scandale_des_avances_sur_loyer.mp3″}], »broadcastType »: »replay », »emission »:{« title »: » »}, »diffusion »:{« title »: »Reportage u00e0 Conakry »}}

Reportage à Conakry

#Encadrement #des #précautions #locatives #véritable #enjeu #pour #continent #africain

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire