Énergie : relancer un projet de gazoduc transsaharien

0

Le projet de gazoduc transsaharien (TSGP) a été relancé. Ce projet de gazoduc de 4 000 kilomètres, qui serait né au Nigeria, traverserait le Niger pour rejoindre les côtes algériennes pour être exporté vers l’Europe. Les ministres nigérien, algérien et nigérian et leurs équipes se sont rencontrés à Abuja en début de semaine. Une deuxième réunion après celle de Niamey en février 2022. Cette réunion tripartite a confirmé la volonté des trois États de relancer ce projet en berne depuis plusieurs années.

Un comité de pilotage a été formé à Abuja et les premières phases d’une feuille de route ont été établies. La priorité : mettre à jour l’étude de faisabilité de ce gazoduc, réalisée en 2006 et révisée en 2012. La devise:  » Déplacez-vous vite et bien Une autre réunion tripartite est prévue à Alger fin juillet.

Une fenêtre est ouverte

Pourquoi relancer ce projet aujourd’hui ? † Une fenêtre est ouverte ‘ déclare un spécialiste. Le prix du m3 de gaz explose ; énergie fossile, le gaz est promu dans la transition énergétique. De plus, le contexte politique et sécuritaire oblige les Européens à rechercher de nouvelles sources d’approvisionnement.

dix milliards de dollars

Aujourd’hui, confie le même expert, les investisseurs devraient être plus enclins à s’impliquer dans ce projet dont le coût est estimé à plus de 10 milliards de dollars. Un point de plus pour le gazoduc transsaharien : l’Algérie et le Nigeria ont chacun avancé sur d’autres projets d’infrastructures qui pourraient être utilisés pour le TSGP.

►Lire aussi : Energie : le gaz russe se fait rare dans les gazoducs européens

#Énergie #relancer #projet #gazoduc #transsaharien

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire