Éthiopie : l’USAID remet les pendules à l’heure sur les accusations de collusion avec le TPLF

0

L’agence d’aide américaine USAID accuse les rebelles tigréens du TPLF de piller de la nourriture dans le nord de l’Éthiopie.

Avec notre correspondant à Addis Abeba, Noé Rochet-Bodin

Les rebelles ont lancé une offensive dans la région voisine d’Amhara. Et les allégations contre les États-Unis se sont multipliées. D’abord parce que Washington menace l’Éthiopie de sanctions, mais aussi parce que des soldats du TPLF ont été retrouvés avec de la nourriture de l’organisation humanitaire éthiopienne. Accusée de collusion, voire de soutien actif aux rebelles du Tigré, l’organisation humanitaire américaine a voulu remettre les pendules à l’heure à la télévision publique éthiopienne.

Oui, les rebelles tigréens pillent les ressources humanitaires dans la région nord d’Amhara, mais aucun USAID ne les soutient.

Par ailleurs, l’agence en profite pour rappeler que des pillages ont été observés durant ce conflit, qui dure près de dix mois.

L’USAID a été particulièrement active sur le front diplomatique pendant cette guerre du Tigré, appelant la communauté internationale à agir pour éviter un drame humanitaire.

L’organisation accuse le gouvernement du Premier ministre Abiy Ahmed de restreindre l’accès à la région, où près d’un million de personnes meurent déjà de faim.

Pour apaiser les tensions, le chef de mission de l’USAID allègue aujourd’hui que les rebelles tigréens commettent les mêmes actes que l’armée érythréenne, notamment en pillant des entrepôts remplis de nourriture et en volant des véhicules d’ONG.

Une accusation rejetée par le parti TIGRAN du TPLF, qui assure que ce pillage a bien lieu, mais que ses militaires n’en sont pas responsables.

.

#Éthiopie #lUSAID #remet #les #pendules #lheure #sur #les #accusations #collusion #avec #TPLF

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: