Festival de films de Marrakech : le Maroc remporte sa première Étoile d’or

0

La réalisatrice marocaine Asmae El Moudir remporte l’Etoile d’or du festival international du film de Marrakech

La réalisatrice marocaine Asmae El Moudir a créé l’événement en remportant l’Etoile d’or du festival international du film de Marrakech avec son documentaire « Kadib Abyad » (La mère de tous les mensonges). C’est la première fois qu’un film marocain décroche ce prestigieux prix. Agée de seulement 32 ans, Asmae El Moudir explore dans son film le passé trouble de sa famille ainsi que celui du royaume marocain pendant les « années de plomb » du règne de Hassan II. Faute d’images d’archives, elle a utilisé une maquette du quartier de son enfance et des figurines pour raconter cette histoire familiale, en arrière-plan des émeutes de la faim de juin 1981 à Casablanca.

Un palmarès riche en diversité

Outre le prix remporté par Asmae El Moudir, le festival a également récompensé d’autres réalisateurs talentueux. Le prix du jury a été décerné ex-aequo au réalisateur marocain Kamal Lazraq pour « Les meutes » et à la réalisatrice franco-algérienne Lina Soualem pour « Bye Bye Tibériade », qui retrace la vie de l’actrice franco-palestinienne Hiam Abbass. Le film « Banel et Adama » de la réalisatrice franco-sénégalaise Ramata-Toulaye Sy a quant à lui remporté le prix de la mise en scène. En ce qui concerne les prix d’interprétation, l’actrice bosnienne Asja Zara Lagumdzija a été récompensée pour son rôle dans « Excursion », tandis que l’acteur turc Doga Karakas a remporté le prix d’interprétation masculine pour « Dormitory ».

Une édition marquée par la sobriété

Cette 20e édition du festival international du film de Marrakech a été marquée par la « sobriété » en raison de la guerre à Gaza. Malgré ce contexte difficile, le festival a su mettre en avant des films de qualité et récompenser des talents émergents. Asmae El Moudir, avec son documentaire poignant, a su captiver le jury et remporter l’Etoile d’or, une première pour le cinéma marocain. Ce palmarès diversifié témoigne de la richesse et de la diversité du cinéma international, et confirme une fois de plus la place importante qu’occupe le festival international du film de Marrakech dans le paysage cinématographique mondial.

Mots clés: Festival, films, Marrakech, première, Etoile d’or, Maroc, réalisatrice, documentaire, années de plomb, prix, diversité.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire