Gabon: BNP-Paribas poursuivi par les autorités judiciaires françaises en cas de biens mal acquis

0

La justice française vient d’accuser BNP Paribas de « blanchiment de capitaux, corruption et blanchiment de détournement de fonds publics ». L’enquête de la place financière du tribunal de Paris concerne l’héritage de l’ancien président gabonais, aujourd’hui décédé, Omar Bongo. Quant à la justice, la BNP «a manqué à ses obligations de vigilance» en ne divulguant pas les sommes importantes qui lui ont transité et ont servi à acquérir des biens immobiliers. Elle aurait donc « joué un rôle de premier plan » dans le système de blanchiment d’argent de la famille Bongo.

Des chercheurs de la place financière se sont penchés sur le fonctionnement d’une société appelée «Atelier 74» par le clan Bongo. Entre 1997 et 2009, 52 millions d’euros – soit environ 34 milliards de francs CFA – ont transité par les comptes de l’Atelier 74, au Gabon et en France.

Aucun rapport

L’entreprise était en charge de l’achat et de la rénovation de biens immobiliers, notamment à Paris et à Nice. Selon un rapport de 2017, l’utilisation systématique de chèques pour payer ces acquisitions aurait dû avertir la BNP d’un potentiel «  système de blanchiment d’argent  ». Et la banque aurait dû faire une «déclaration de soupçon» sur le fonctionnement de l’Atelier 74. Mais elle n’a jamais signalé le moindre fait, ni aux autorités ni à ses organes de contrôle interne.

Un premier  » historique »

Si le BNP ne commente pas l’actualité, une source interne le dit «  conteste toute responsabilité pénale pour ces actes avant 2009 « En tout cas, l’accusation portée contre la banque française est une première. » historique », S’est réjoui l’avocat de Transparency International. C’est cette ONG qui a lancé le prétendu cas de profit mal acquis il y a onze ans, et pour lequel treize personnes ont déjà été inculpées, dont cinq membres de la famille Sassou-Nguesso, du Congo-Brazzaville, mais aucun. Famille Bongo.

.

#Gabon #BNPParibas #poursuivi #par #les #autorités #judiciaires #françaises #cas #biens #mal #acquis

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire