Gabon: l’opposition hésite sur la stratégie à adopter pour la présidentielle de 2023

0

Au Gabon, le parti d’opposition Réagir a montré ce week-end qu’aucune formation politique ne pouvait vaincre seule le pouvoir à la présidentielle de 2023. Le chef de l’État, en poste depuis 2009, peut se représenter, même s ‘il ne s’est pas encore officiellement déclaré candidat. En tout cas, Réagir s’est dit prêt à engager des discussions avec le reste de l’opposition, tout en pronant la création d’un front uni, comme en 2016.

Et six ans, le paysage politique a changé, tout comme les règles du jeu. Plusieurs courants traversent l’opposition sur l’attitude à adopter pour 2023. Certains estiment que les jeux sont faits en faveur d’Ali Bongo et que le boycott constitue la seule voie. † Ça avait été le choix de Jean Ping aux législatives de 2018. Mais ça avait divisé les gens », index unobservateur.

La plupart des partis semblent donc préférer vers une participation. Sauf que le Gabon est revenu à un examen à deux tours. La question d’une union sacrée avant l’élection ou dans l’entre-deux tours se pose donc.

Cette réforme change la stratégie. Le système à un tour impose une candidature unique à l’opposition. Une grande union augmente les chances. Mais désormais, vaut mieux que les partis s’accordent pour un désistement au second tour », confie irresponsable politique. Selon un autre opposant, les poids lourds devaient se lancer, voire à être éliminés au premier tour, car « les militants peuvent accepter la sanction des urnes. Un ralliement au second tour réduira leur sentiment d’injustice », ceci-il.

Peur d’une sélection conclue en un tour

Mais tout le monde n’est pas sur la même ligne. Un autre plaidoyer politique responsable pour un rassemblement massif des débuts du scrutin. † Le pouvoir fera tout pour qu’il n’y ait pas de second tour. Si les voix sont dispersées, le clan présidentiel s’accordera une majorité absolue des départs », selon paresseux. Pour l’instant, les partis d’opposition ont des contacts, mais certains plaident pour la création d’un cadre de dialogue afin de trancher sur la stratégie à adopter.

►À lire aussi : Revue de presse Afrique – Ali Bongo va-t-il rempiler ?

#Gabon #lopposition #hésite #sur #stratégie #adopter #pour #présidentielle

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire