Hamed Bakayoko: voici «l’un des plus grands chocs de sa vie» avant sa mort

0

Hamed Bakayoko a été profondément affecté par l’affaire de cocaïne qui mentionnait son nom en 2020. En secret, le préfet Vincent Toh Bi raconte ce que l’ancien Premier ministre a ressenti dès que l’information a commencé à faire rage sur les réseaux sociaux.
Il y a des allégations qui blessent votre âme, vous blessent profondément et vous déshumanisent si souvent se tournent vers un homme de confiance pour répondre. Cela s’est apparemment produit entre Hamed Bakayoko et le préfet Vincent Toh Bi.

Selon son reportage sur l’affaire de la cocaïne, Vincent Toh Bi révèle que Hamed Bakayoko a reçu l’information comme un coup de semonce dans la nuque. «Toh bi, tu es avec moi toutes ces années. Vous venez à mon bureau 20 fois par jour, nous avons une relation à long terme. Pensez-vous que j’aurais pu faire ça? Hamed Bakayoko a déclaré lorsque le scandale a éclaté.

Et le préfet a répondu: « Ce que je crois en ce moment n’a pas d’importance, les réseaux sont en feu. Mais selon Toh Bi, Hamed Bakayoko l’a interrompu et a dit: » Toh bi, crois-tu ce qui se dit? « (…) » Il a toujours dit des choses sur moi sur les réseaux sociaux, je n’ai jamais réagi. Mais cette fois, ils sont allés trop loin. « 

Le préfet, qui poursuit l’affaire, en tire une conclusion dramatique: Hamed Bakayoko souffre. Et Vincent Toh Bi ajoute: «Au-delà de son tempérament aventureux et joyeux, Hamed est extrêmement sensible sur certaines choses. Je me trompe peut-être, mais cette réclamation pour drogue est l’un des plus gros chocs de sa vie. « 

ref: lavraieinfo

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire