Indemnisation des victimes d’Hissène Habré : une délégation de l’UA à N’Djamena

0

Depuis la condamnation en 2016 de l’ancien président tchadien Hissène Habré, l’Union africaine est chargée de mettre en place le fonds fiduciaire qui indemnisera les 7 400 victimes. Une délégation de l’UA est à N’Djamena toute la semaine pour achever la création de ce fonds.

La délégation de l’Union africaine se donne une semaine pour finaliser la création du fonds fiduciaire. Son programme est chargé. A N’Djamena, elle rencontrera des victimes, des avocats et des autorités, avec des rencontres aux Ministères des Affaires étrangères et de la Justice.

S’il reconnaît que le processus est lent. Alex Ratebaye, le chef de mission, affirme que l’étape actuelle est essentielle : « La Commission de l’Union africaine travaille dur et est déterminée à rendre ce fonds opérationnel pour les victimes dès que possible. On comprend leur frustration qui est tout à fait légitime devant la lenteur qui peut survenir. Mais en réalité, un travail important est en cours. Et nous continuerons sur cette lancée. »

{« mediaId »: »WBMZ85636-RFI-FR-20210917″, »sources »:[{« name »: »WBMZ85636-RFI-FR-20210917″, »url »: »https://aod-rfi.akamaized.net/rfi/francais/audio/modules/actu/202109/TCHAD_Son_SOIR_-_Fond_indemnisation_des_victimes_d_Hissen_Habre.mp3″}], »broadcastType »: »replay », »emission »:{« title »: » »}, »diffusion »:{« title »: »Alex Ratebaye, le responsable de la mission de l’Union Africaine »}}

Alex Ratebaye, chef de mission de l’Union africaine

Victimes âgées qui ne peuvent plus attendre

Si la pandémie a décalé le calendrier, pour les victimes d’Hissène Habré, le temps presse. Car 40 ans après les événements, certains sont morts, d’autres malades.  » Tout le monde est âgé. Nous avons des malades allongés, nous avons des gens fatigués. L’espoir doit renaître », raconte Clément Abifouta, responsable de l’association des victimes.

Avec le fonds fiduciaire, l’Union africaine peut alors demander la saisie des biens d’Hissène Habré et demander aux États, notamment au Tchad ou aux donateurs, de collecter les 150 millions de dollars que les victimes doivent recevoir.

► À écouter aussi : Invité Afrique – Pour l’historien A. Dingammadji : « Hissène Habré était à la fois dictateur et libérateur du Tchad »

.

#Indemnisation #des #victimes #dHissène #Habré #une #délégation #lUA #NDjamena

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: