La Commission éthiopienne des droits de l’homme dénonce les attaques ethniques dans la région d’Oromia

0

En Éthiopie, la Commission éthiopienne des droits de l’homme dénonce les attaques ethniques dans la région d’Oromia, à l’ouest du pays. Cette organisation, affiliée au gouvernement d’Abye Ahmed, fait plus de 200 victimes et attribue la première attaque à un groupe rebelle oromo.

Les attaques ont eu lieu la semaine dernière, selon un communiqué de la Commission éthiopienne des droits de l’homme. L’organisation dit s’appuyer sur des témoignages d’habitants de la zone de Gida-Kirimu. L’armée de libération oromo, l’OLA, aurait initialement tué 150 personnes, principalement des Amhraras, entraînant des représailles qui ont fait 60 morts.

► A lire aussi : Éthiopie : le Parlement qualifie les mouvements tigréens et oromo d’organisations terroristes

L’OLA, de son côté, nie toute responsabilité dans les attentats qui secouent cette région, et dénonce une histoire loin de la réalité, fruit de la propagande d’un mouvement nationaliste amhara qui tenterait de s’imposer dans cette zone et qui est la cause des violences.

Accusations de massacres visant les Amharas

Une chose est sûre : l’OLA et les forces pro-gouvernementales se sont affrontées aux abords de la ville de Kiramu pendant plusieurs jours.

Ces derniers mois, le gouvernement éthiopien a accusé à plusieurs reprises l’OLA d’avoir tué les Amharas. Le groupe a récemment conclu un accord avec les rebelles du Front de libération du Tigré, qui combat les forces fédérales depuis neuf mois. Addis-Abeba a alors dénoncé une alliance destructrice.

.

#Commission #éthiopienne #des #droits #lhomme #dénonce #les #attaques #ethniques #dans #région #dOromia

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: