Home Actualité internationale Afrique La Grande-Bretagne supprime les taxes sur les fleurs coupées d’Afrique de l’Est
Afrique

La Grande-Bretagne supprime les taxes sur les fleurs coupées d’Afrique de l’Est

La Grande-Bretagne abolit les droits de douane sur les fleurs coupées d'Afrique de l'Est, boostant les exportations et créant des emplois locaux. Une victoire pour le Kenya, l'Éthiopie, le Rwanda, la Tanzanie et l'Ouganda. #GrandeBretagne #exportations #AfriqueEst #emplois #floriculture

La Grande-Bretagne abolit les droits de douane sur les exportations de fleurs coupées en provenance d’Afrique de l’Est

La Grande-Bretagne a récemment pris la décision d’abolir les droits de douane sur les exportations de fleurs coupées en provenance d’Afrique de l’Est pour une période de deux ans. Cette mesure représente une victoire pour des pays tels que le Kenya, l’Éthiopie, le Rwanda, la Tanzanie et l’Ouganda, qui sont les principaux exportateurs de fleurs coupées sur le continent africain.

Une décision favorable pour les exportateurs africains

Selon un communiqué du gouvernement britannique, les fleurs d’Afrique de l’Est pourront désormais être expédiées vers la Grande-Bretagne sans droits de douane, et ce, en quantités illimitées, même si elles transitent par un pays tiers. Cette nouvelle mesure est particulièrement bénéfique pour les producteurs qui vendent leurs fleurs via des maisons de ventes aux enchères avant leur arrivée en Grande-Bretagne.

Renforcement des relations commerciales avec l’Afrique de l’Est

Cette décision s’inscrit dans le cadre de l’engagement du Royaume-Uni à renforcer ses relations commerciales avec l’Afrique de l’Est. Le Rwanda, par exemple, exporte principalement ses fleurs vers des pays tels que la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, la Belgique et l’Allemagne. Le secteur de la floriculture dans la région dépend d’un climat favorable et d’une main-d’œuvre bon marché.

Impact économique et social

Cette mesure devrait générer environ 460 millions de rands par an en valeur d’exportation vers la Tanzanie, et créer plus de 4 000 emplois locaux à Arusha. Cela représente une opportunité économique majeure pour la région et devrait contribuer au développement et à la croissance de l’industrie florale en Afrique de l’Est.

Mot de la rédaction:
Cette décision de la Grande-Bretagne d’abolir les droits de douane sur les exportations de fleurs coupées en provenance d’Afrique de l’Est est une avancée significative pour les producteurs et exportateurs de la région. Elle témoigne de la volonté du Royaume-Uni de renforcer ses liens commerciaux avec l’Afrique et de soutenir le développement économique de ces pays. Cette mesure devrait avoir un impact positif sur l’industrie florale en Afrique de l’Est et contribuer à la création d’emplois locaux et à la croissance économique de la région.

L’équipe de rédaction de Cameroon Magazine.

Cameroon Magazine: N°1 sur l’actualité. Vous informer c’est notre priorité. Retrouvez toute l’actualité sur cameroonmagazine.com

Mots clés: Grande-Bretagne, droits de douane, exportations, fleurs coupées, Afrique de l’Est, relations commerciales, industrie florale, développement économique, emplois locaux.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

L’Algérie au centre des accords énergétiques entre l’Europe et l’Afrique

hydrogène vert Dans un contexte où les enjeux énergétiques revêtent une importance...

Le rapport sur la richesse en Afrique 2024 prévoit une croissance de 65% des millionnaires

Lingot d’or Le total de la richesse actuellement détenue sur le continent...

Dubai Unlocked : Scandale immobilier et corruption de personnalités africaines

Vue aérienne de Dubaï : les gratte-ciels au premier plan, la mer...

Narcotrafic en France : Un rapport du Sénat met en lumière le rôle crucial de l’Afrique

De la drogue Un rapport publié par une commission d’enquête du Sénat...

[quads id=1]