L’Algérie annonce la fin de ses relations diplomatiques avec le Maroc

0

Le ministre algérien des Affaires étrangères a déclaré lors d’une conférence de presse mardi 24 août 2021 que le Maroc était prêt pour « » actions hostiles A son pays. Alger annonce la rupture immédiate de ses relations diplomatiques avec Rabat.

« L’Algérie a décidé de rompre ses relations diplomatiques avec le Royaume du Maroc à compter de ce jour », a-t-on entendu ce mardi par l’intermédiaire du chef de la diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra, lors d’une conférence de presse.

Le ministre algérien des Affaires étrangères a justifié le choix de son gouvernement par le fait que « l’histoire a montré que le Royaume du Maroc n’a jamais cessé de mener des actions hostiles contre l’Algérie »(Voir encadré en bas de l’article).

Selon lui, les dirigeants du royaume marocain, limitrophe de la République algérienne, portent « la responsabilité des crises répétées, qui se sont aggravées » et provoquées, a-t-il dit,  » conflit au lieu d’intégration » Au Maghreb.

→ À lire aussi : L’Algérie et le Maroc tirés au poignard sur de nombreux sujets

Si les tensions entre ces deux pays sont anciennes, la pression s’est accentuée mercredi, lorsque le Conseil suprême de sécurité, présidé par le président algérien Abdelmadjid Tebboune, a décidé d’examiner ses futures relations avec Rabat.

L’Algérie avait accusé son voisin la semaine dernière d’être lié aux incendies meurtriers qui ont ravagé son territoire. Dans un communiqué, Alger a dénoncé « les actions hostiles incessantes du Maroc contre l’Algérie ».

Aux yeux d’Alger, ces incendies dévastateurs sont criminels, qualifiant les groupes de terroristes. Les autorités algériennes pointent du doigt le Mouvement d’autodétermination de Kabylie, une organisation considérée comme terroriste en Algérie et qui, selon la présidence algérienne, serait soutenue par le Maroc.

→ A relire : Mohammed VI appelle à l’ouverture des frontières avec l’Algérie

Le chef de la diplomatie algérienne accuse également le Maroc d’espionnage des responsables algériens et de manquement à ses obligations bilatérales, notamment vis-à-vis du Sahara occidental, où Alger soutient le Front Polisario.

Et à un «  intensification des contrôles de sécurité aux frontières occidentales », fermés depuis 1994. Les relations entre le Maroc et l’Algérie sont tendues depuis des décennies, principalement en raison de la situation au Sahara occidental.

La rupture des relations diplomatiques devient aussitôt une réalité. Mais les consulats des deux pays restent ouverts, a déclaré Lamamra.


Algérie-Maroc : les relations de voisinage sont loin d’être au beau fixe

Des décennies de tensions ont animé les relations entre les deux poids lourds maghrébins. Au programme : le Sahara occidental, auquel le Maroc a résisté contre les séparatistes du Front Polisario, soutenu par l’Algérie, depuis le départ des colons espagnols dans les années 1970. Rabat contrôle environ 80% de ce territoire disputé et propose un plan d’autonomie des région, mais sous sa souveraineté, ce dont l’Algérie ne veut pas.

Lorsque les difficultés ont commencé au début des années 1960, les Marocains ont été les premiers à rompre les relations. C’était le 7 mars 1976. Rabat envisageait de protester contre la reconnaissance par Alger de la République arabe sahraouie démocratique du Front Polisario. En 1994, le président algérien Liamine Zeroual a pansé la plaie en déclarant qu’il resterait en Afrique. un pays illégalement occupé ».

C’est à cette époque que le Maroc a introduit un visa d’entrée pour les Algériens, suite à l’attentat contre un hôtel à Marrakech qui a tué deux touristes espagnols, assassinés par des islamistes franco-maghrébins. Rabat accuse alors les services algériens d’être à l’origine de l’attentat et l’Algérie ferme sa frontière. Il faudra attendre la mort d’Hassan II, en 1999, pour voir un début de détente : le chef de l’Etat algérien vient aux obsèques.

Peu de temps après, cependant, 29 ont été tués dans un massacre en Algérie. Fin du rapprochement : Abdelaziz Bouteflika accuse le Maroc de faciliter l’infiltration d’islamistes armés. Le dégel restera dans les cartons jusqu’en 2005. Puis s’enchaînent les rencontres. Mais fin 2020, après la reconnaissance par les Etats-Unis de la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental, l’Algérie dénonce  » Travailleurs etrangers ».

.

#LAlgérie #annonce #fin #ses #relations #diplomatiques #avec #Maroc

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire