Le maintien des sanctions contre la junte malienne difficile pour les routiers sénégalais

0

Après le sommation extraordinaire de deux jours les 25 et 26 marches à Accra, la Cédéao avait décidé de maintenir les sanctions contre le Mali. Le prix de la décision pour les dirigeants de l’organisation sous-régionale des transporteurs routiers du Sénégal. Selon leur syndicat, ces mesures vont exacerber leurs difficultés rencontrées depuis qu’elles ne sont plus autorisées à faire entrer les marchandises au Mali. Les routiers maliens établis au Sénégal ne cachent pas non plus leur mécontentement.

Avec notre correspondant à Dakar, Birahim Touré

Déception : c’est le sentiment des transporteurs routiers du Sénégal après la lecture du communiqué final de la réunion des chefs d’État de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) vendredi 25 mars.

Daouda Lo, délégué du syndicat qui les regroupe, ne s’explique pas cette posture de l’instance sous régionale : « Cette décision ça n’arrange pas les routiers, 90% des transporteurs sénégalais achètent les camions pour le fret malien, si on bloque pendant deux mois, vraiment ça devient difficile.

Du côté des transitaires et opérateurs économiques maliens bases au Sénégal, cette décision de la Cédéao est très lourde les conséquences. Mamadou Traoré, courrier transitoire, craint pour son avenir et celui de ses compatriotes : « Il y a beaucoup de pertes sur le plan financier. Dakar-Bamako pratiquement c’est 300 à 400 camions par jour, 70% des frets maliens fit par les ports du Sénégal, donc sur le plan financier, les pertes sont colossales.

Selon un rapport de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie, datant de 2020, le Mali reste le premier partenaire commercial du Sénégal avec un cumul, avant la crise, les 474 milliards de francs CFA et les conditions d’exportation. Quoi qu’il en soit 21% des métiers d’exportation par le Sénégal.

À lire et à écouter aussi : Sanctions de la Cédéao au Mali : « L’impact n’est pas immédiat. Si ça dure, il y aura des problèmes»

#maintien #des #sanctions #contre #junte #malienne #difficile #pour #les #routiers #sénégalais

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire