Le Nigeria se dote d’une nouvelle loi électorale

0

À moins d’un an de sa prochaine élection présidentielle, le Nigéria a procédé à une refonte de la loi électorale. Il sera désormais possible d’enregistrer électroniquement les électeurs et surtout de transmettre électroniquement les résultats d’une élection très rapidement après le contrôle. Une manière de limiter les fraudes.

Avec notre correspondant à Lagos, Liza Fabbian

Il aura fallu quatre ans pour que la nouvelle loi électorale soit définitivement approuvée par le président Muhammadu Buhari, après plusieurs rejets. Ce texte doit permettre de lutter contre les fraudes, alors que les examens au Nigeria ont régulièrement été entachés d’irrégularités depuis le retour d’un régime démocratique en 1999.

Auparavant, les résultats des élections étaient connus plusieurs jours et parfois plusieurs semaines après le vote, laissant la place aux tentatives de fraude dans le pays le plus peuplé d’Afrique.

Une nouvelle loi saluée par la société civile

La nouvelle loi électorale prévoit une transmission électronique des résultats, qui devrait régler en grande partie ce problème. D’autres amendements s’appliquent des sanctions en cas de pression contre les électeurs ou de tentative d’achat de vote. Les organisations de la société civile ont largement favorisé les avancées inscrites dans cette nouvelle loi électorale.

Suite à son entrée en vigueur, la commission électorale nigériane a choisi de repousser légèrement la prochaine élection présidentielle. Celle-ci aura lieu le 25 février 2023 – une semaine après la date annoncée initialement.

#Nigeria #dote #dune #nouvelle #loi #électorale

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire