L’écrivain ougandais Kakwenza Rukirabashaija est toujours en prison

0

Il a été arrêté il y a 11 jours à son domicile le mardi 28 décembre par des soldats civils après avoir publié des tweets moqueurs sur le fils du président Yoweri Museveni. L’auteur de livres satiriques sur le pouvoir a depuis été détenu à l’Unité de renseignement criminel de Naguru Kampala dans la capitale. Cependant, le tribunal a prononcé sa libération le lundi 3 janvier.

Les dernières nouvelles que sa famille et son avocat ont pu obtenir datent de lundi, il y a cinq jours. Les autorités ont perquisitionné son domicile où il se trouvait. Là, sa femme, Eva Rukira-Bashaija, a pu le voir pendant quelques minutes.

Elle décrit l’état de son mari : Il n’allait pas bien, il avait l’air ému et affaibli. Il avait faim. La première chose qu’il m’a demandé était de lui donner quelque chose à manger. Il n’était incarcéré que depuis quelques jours et on pouvait déjà dire qu’il mourait de faim. Il était pieds nus, menotté. Ils l’ont laissé se laver. Je pouvais alors voir qu’il avait des blessures sur tout le corps. Il a essayé de me montrer discrètement la plante de ses pieds déchirés. Ses jambes étaient ensanglantées, même ses vêtements étaient couverts de sang. Je me sens très mal depuis que je l’ai vu. Je suis très inquiète pour mon mari. Je l’ai dit aux policiers qui étaient présents lors de la perquisition. Ce n’est pas ainsi qu’on traite un détenu. Tu le tortures juste comme ça pour te dire ce que tu veux entendre. »

Trop endommagé pour montrer?

Le même jour, l’audition de Kakwenza Rukirabashaija a eu lieu. C’est arrivé en son absence.

« Ce même lundi, je m’attendais à le voir à l’audience, reprend sa femme. On m’a dit qu’il serait là. Mais il n’était pas là. Le juge a approuvé sa libération, mais il est toujours en prison. Nous attendons depuis lundi. C’est vendredi et on attend toujours. Je ne sais même pas où il est maintenant. »

Selon son avocat, Maître Eron Kinza, c’est parce qu’il a été torturé que les autorités n’ont pas voulu le montrer.

A l’issue de l’audience, le juge a approuvé sa libération pour le même jour, mais la décision n’a pas été suivie.

C’est la troisième fois que l’écrivain Kakwenza Rukirabashaija est en prison. Ses deux derniers livres lui ont valu deux détentions au cours desquelles il a été torturé.

► À lire aussi : L’écrivain ougandais Kakwenza Rukirabashaija arrêté à son domicile

.

#Lécrivain #ougandais #Kakwenza #Rukirabashaija #est #toujours #prison

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire