Les Algériens aux urnes pour les élections locales anticipées

0

Vingt-quatre millions d’électeurs doivent élire les conseils communaux et les wilayas (départements) pour un mandat de cinq ans. Les opérations de vote anticipé ont commencé mercredi, avec des bureaux mobiles dans le sud du pays, après trois semaines de campagne.

Le taux de participation reste le point central de ces élections, dernière étape du processus engagé par les autorités algériennes pour renouveler les institutions après le départ de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika, renversé par le Hirak, en 2019.

Les deux dernières élections ; référendum sur la Constitution et les élections législatives, ont enregistré une abstention record avec un taux de participation d’environ 23%.

Un journaliste politique algérien constate, cette fois encore, un manque d’intérêt de la part des Algériens. L’agence de presse officielle APS a également appelé à la fin de la campagne « sdéchaîner les passions depuis des années ».

Les électeurs sont appelés à choisir parmi des listes d’indépendants ou de partis politiques. Le FLN traditionnel est celui qui en a le plus, suivi du RND.

Le parti d’opposition FFS, qui a boycotté les élections législatives de juin dernier, a décidé de participer au vote. Cependant, plusieurs autres formations, dont le RCD, l’ont boycotté. A noter que 4 communes de Kabylie n’ont pas de candidat.

Pendant la campagne, les candidats ont appelé à une révision des prérogatives des collectivités locales. Ils sont actuellement très limités, tout comme leurs ressources.

.

#Les #Algériens #aux #urnes #pour #les #élections #locales #anticipées

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire