Libéria : La Banque Mondiale suspend l’accès aux « prêts non performants »

0

La Banque mondiale suspend l’accès aux prêts non performants au Liberia

La Banque mondiale a récemment annoncé la suspension de l’accès aux prêts non performants au Liberia en raison du non-remboursement pendant 60 jours sous l’administration du président sortant George Weah. Cette décision a été notifiée dans une lettre adressée au ministre des Finances du Liberia, Samuel Tweah, par Ousmane Diagana, vice-président de la région Afrique occidentale et centrale de la Banque mondiale.

Des dérogations possibles pour les demandes de retrait

La Banque mondiale a toutefois précisé qu’il existe des dérogations pour les demandes de retrait présentées dans un délai maximal de 90 jours après la date de suspension. Ces dérogations englobent les paiements aux fournisseurs et entrepreneurs pour des services rendus dans les 60 jours suivant la suspension.

Un impact sérieux sur la capacité d’emprunt du Liberia

Pour l’administration entrante, cette suspension aura un impact sérieux sur la capacité du Liberia à emprunter auprès d’autres bailleurs de fonds. Les nouveaux dirigeants devront négocier le calendrier de remboursement avec la Banque mondiale. Avec un ratio dette/PIB de 53,4%, le Liberia présente un risque modéré de surendettement extérieur et global. Malgré cela, l’économie du pays, axée sur l’agriculture et l’exploitation minière, devrait connaître une croissance de 4,5% en 2023.

Sources additionnelles: allafrica.com, Reuters

Mots clés: Libéria, Banque mondiale, prêts non performants, suspension, remboursement, surendettement, économie, croissance.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire