L’ONU appelle à un cessez-le-feu au Tigré

0
14

Les agences humanitaires de l’ONU ont dénoncé jeudi le blocage de l’aide par « groupes armésdans la région du Tigré en Éthiopie, où des millions de personnes ont besoin d’une aide alimentaire, dont 350 000 risquent de mourir de faim.

Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) »a rapidement lancé une opération de secours alimentaire d’urgence, déployant plus de 180 employés et distribuant plus de nourriture pour aider 1,4 million de personnes, mais c’est à peine la moitié de ceux que nous devrions aiderLe directeur exécutif de l’agence, David Beasley, a déclaré dans un communiqué.

« Nous avons demandé un accès humanitaire, mais nous sommes toujours bloqués par des groupes armés», dénonce-t-il, refusant «identifiable individuellementces groupes.

Le conflit au Tigré amène les forces des anciennes autorités régionales – du Front populaire de libération du Tigré (TPLF) – à l’armée fédérale éthiopienne, soutenue par les troupes des autorités régionales près d’Amhara, ainsi que l’armée érythréenne.

« Nos équipes me disent que dans 53 villages qu’elles ont visités, 50% des mères et près d’un quart des enfants qu’elles ont enquêtés souffrent de malnutrition. Des millions de personnes ont un besoin urgent de nourriture. Sinon beaucoup mourronta-t-il prévenu.

Dans une déclaration distincte, le PAM, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’UNICEF appellent à un cessez-le-feu, exigeant un accès libre à toutes les zones et exigeant de nouveaux financements.

Les agences des Nations Unies s’appuient sur les dernières données de « Cadre intégré de classification de la salubrité des aliments(IPC), la norme la plus couramment utilisée pour classer la sécurité alimentaire.

L’échelle IPC distingue cinq phases possibles dans la situation alimentaire d’un pays, la cinquième étant celle de « catastrophe/famine« (Phase 5) dans laquelle tombent les 350 000 personnes menacées par la famine au Tigré.

« C’est le nombre le plus élevé de la phase 5 depuis la famine de 2011 en Somalie», selon l’IPC.

Le Tigré, une région du nord de l’Éthiopie, se bat depuis plus de six mois.

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a lancé le 4 novembre une opération militaire contre les autorités tigréennes qui s’opposaient au pouvoir central.

Abiy avait promis une victoire rapide au Tigré, mais six mois après la prise par l’armée fédérale de la capitale régionale Mekele, les combats se poursuivent dans la région, où la situation humanitaire inquiète la communauté internationale.

#LONU #appelle #cessezlefeu #Tigré

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: