L’ONU dénonce l’utilisation d’enfants soldats

0

Une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU a eu lieu lundi aux Etats-Unis, plusieurs membres de l’organisation ont pointé du doigt l’utilisation d’enfants dans les guerres, qui est encore très fréquente.

Après le massacre d’enfants qui a eu lieu dans la nuit du 4 au 5 juin à Solhan dans le nord-est du Burkina Faso, l’ONU a tenu lundi à rappeler la gravité de la situation. Des enfants de 12 à 14 ans ont tué 130 personnes. Un drame qui se penche sur une situation qui ne s’améliore pas, les enfants sont encore utilisés comme armes de guerre dans les zones à risque.

« Les enfants vous raconteront des histoires qu’aucun enfant ne devrait pouvoir raconter« , Cette »être recruté sous la menace d’une arme, violé, forcé de tuer ses frères et sœurs, leurs parentsL’ambassadrice américaine auprès de l’ONU Linda Thomas-Greenfield a déclaré lors d’une vidéoconférence des chefs d’État sur les enfants et les conflits.

La semaine dernière, le porte-parole du gouvernement burkinabé Ousséni Tamboura avait déjà signalé la participation de jeunes à cette attaque, la plus meurtrière depuis le début des violences djihadistes en 2015.

Dans le même effort de sensibilisation, l’actuel président du Conseil de sécurité, la présidente estonienne Kersti Kaljulaid, a également protesté contre l’utilisation d’enfants dans les guerres. Selon elle en 2020, « la situation des enfants dans les conflits armés est caractérisée par un nombre élevé et persistant de violations gravesEt face à la lutte contre l’exploitation des enfants dans les zones de conflit, la pandémie de Covid-19 n’arrange pas les choses.

Des chiffres en hausse

Selon un dernier rapport du secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres, plus de 26 000 abus graves contre des enfants ont été enregistrés cette année, des chiffres nettement plus élevés qu’en 2019. Les pays de la région du Sahel restent les plus durement touchés.

#LONU #dénonce #lutilisation #denfants #soldats

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire