Madagascar: «Akamasoa», une BD qui retrace le combat du Père Pedro pour les plus démunis

0

L’engagement du Père Pedro Opeka pour les plus pauvres à Madagascar est raconté en bande dessinée. Akamasoa, Pere Pedro, l’humanité par l’actionpublié par la maison d’édition réunionnaise Des Bulles dans l’Océan, a été présenté samedi 26 mars à l’Institut français de Madagascar en présence du Père Pedro et de ses auteurs et illustrateurs malgaches.

Avec notre correspondant à Antananarivo, Laetitia Bezain

Leçon 64 pages d’Akamasoa, Pere Pedro, l’humanité par l’action retracent letrein de ce prêtre argentin qui a réussi, et 30 ans avec son association « Akamasoa » ( « bons amis » en français), à sortir des milliers de Malgaches de la pauvreté. Ils sont aujourd’hui 25 000 à vivre dans les villages construits par cette association

En 1989, dans la décharge à ciel ouvert d’Andralanitra, en périphérie de la capitale Antananarivo, des familles fouillent dans les ordures pour survivre. † Malgré l’odeur pestilentielle et la lourdeur de l’air, une force me poussait à continuer mon exploration dans cette drôle de jungle », raconte danse cette BD le Père Pedro, narrateur et personnage principalaux enfants des villages d’Akamasoa :

Akamasoa, ce sont surtout les enfants. Ce sont 17 300 enfants et jeunes qui étudient à Akamasoa, arrachés à la rue, arrachés à la décharge. C’était une belle idée que tu racontes l’histoire d’Akamasoa à des enfants qui y sont nés, qui n’ont pas vu la souffrance, la douleur, les drames qu’ont vécus leurs parents. Notre histoire est un combat quotidien. C’est un combat corps à corps avec l’extrême pauvreté. On ne peut pas raconter avec ostentation mais avec la plus grande simplicité. Cette bande dessinée est née et je pense qu’elle pourrait en inspirer d’autres, parce que tout ce qui est beau, c’est bien que ce soit connu, pour que ce soit realisé ailleurs.

Sous les traits réalistes mais doux du dessinateur Rafally, l’œuvre révèle aussi la brutalité de la pauvreté et les obstacles à affronter dans cette lutte qui permet de redonner de la dignité aux plus démunis. † J’ai manqué toute mon émotion à dessiner », explique-t-il.

Pere Pedro à Akamasoa, le jour de l'arrivée du Pape François à Madagascar.  Dans le village d'Andralanitra, c'est l'effervescence.

Pere Pedro à Akamasoa, le jour de l’arrivée du Pape François à Madagascar. Dans le village d’Andralanitra, c’est l’effervescence. RFI/ Sarah Tétaud

Une immersion humble dans le combat de Père Pedro, raconte Franco Clerc, l’un des scénaristes :

Il y a beaucoup d’ouvrages qui sont sortis sur Père Pedro et Akamasoa, et on s’est ce qu’on allait sortir un peu de tout ça et que l’on allait raconter l’humain derrière le combat. Après un an d’échanges, les discussions, j’ai vraiment essayé de mettre en valeur ses réflexions, en même temps aussi des doutes sur le terras. La BD a un impact beaucoup plus important par rapport aux livres, par exemple à Madagascar. On n’a pas encore cette habitude de la lecture et la BD permet une lecture simple avec beaucoup d’images et ça permet de toucher beaucoup plus de gens, surtout la jeunesse.

Les initiateurs du projet espèrent rendre cette bande dessinée plus accessible en la traduisant en malgache.

La nouvelle jeunesse à un niveau de français assez mitigé, et cette première œuvre, on l’a fait en français parce qu’on veut vendre pour apporter des recettes, pour aider Père Pedro à agrandir son association, pour construire plus de maisons. Mais l’idéal serait qu’on puisse faire une œuvre à prix réduit, en malgache, pour que ça soit plus vulgarisé au sein de la population », souligne Etienne Léong, l’autre scénariste, à l’origine de ce projet de bande dessinée avec Père Pedro.

Akamasoa, Pere Pedro, l’humanité par l’actionaux éditions Des Bulles dans l’Océan est disponible dans les librairies malgaches au prix de 75 000 ariary et en France.

#Madagascar #Akamasoa #une #qui #retrace #combat #Père #Pedro #pour #les #démunis

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire