Madagascar : la société civile appelle à plus de financement contre la malaria, la tuberculose et le sida

0

À Madagascar, une dizaine d’organisations de la société civile, engagées dans le domaine de la santé, lancent un appel pour plus de financement dans la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, une lutte « Freinée et éclipsée par la pandémie de Covid-19 », ont-elles expliquées lors d’une conférence de presse, vendredi 11 mars.

Avec notre correspondant à Antananarivo, Laetitia Bezain

L’appel de ces organisations de la société civile fait suite au lancement de la campagne du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme qui vise à déclencher 18 milliards de dollars pour relancer l’objectif d’éradication de ces trois maladies, et danse privée les pays du continent Africain.

Deux millions de cas de paludisme

Environnement deux millions de Cas la paludisme ont été signalés dans le pays, en 2020 soit près du double de cas rapportés l’année passée.

Pour Madagascar, on a constaté une augmentation du taux de paludisme. Au mois de janvier, il y avait environ 40 districts où on a constaté un fort taux de malades du paludisme explique le docteur Jean-Claude Rakotomalala, directeur national de la Coalition Malagasy pour le renforcement du système de Santé.

Alors que la pandémie de coronavirus a perturbé l’accès aux systèmes de santé et aux dépistages, la société civile plaide pour une politique beaucoup plus engagée pour éradiquer ces maladies qui tuent en silence.

Quand on voit les cas du VIH, de la tuberculose et même du paludisme, les gens ne savent pas où trouver leurs traitements, où se dépister ou encore si les messages leur sont vraiment destinés. Selon le spectre, on devrait avoir 35 000 à 45 000 cas séropositifs à Madagascar mais les paramètres ne nous permettent pas de détecter tous ces gens. Donc, sur est aux environs de 10 000 cas. Il y a encore 25 000 à 35 000 personnes séro-ignorantes. Donc, cela nécessite encore un grand combat ainsi qu’un changement de stratégie pour pouvoir toucher beaucoup plus de personnes et c’est pareil pour les deux autres maladies souligne Johnson Firinga, directeur général de Mad’Aids.

Priorité à la santé

Si ces organisations ont écrit des lettres aux différentes ambassades pour obtenir des financements, elles demandent aussi au gouvernement malgache de respecter son engagement d’octroyer 1 million de dollars à cette lutte et de faire de la santé sa priorité : « Pour appuyer la lutte contre ces trois maladies, le gouvernement doit appuyer les caisses du ministère de la Santé parce que 15% du budget de l’État devrait être attribué à ce ministère.

Malgré une légère augmentation ces dernières années, l’État accorde moins de 7 % de son budget à la Santé, loin de 15 % de la déclaration d’Abuja.

À lire aussi : Madagascar : un rapport de la cour des comptes épingle la gestion des fonds Covid-19

#Madagascar #société #civile #appelle #financement #contre #malaria #tuberculose #sida

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire