Madagascar : Nouveaux cas de peste pulmonaire dans la province d’Antananarivo

0

La peste pulmonaire a refait surface à Madagascar dans la province capitale d’Antananarivo. Du 25 au 30 août, selon le ministère de la Santé, sept personnes sont décédées, dont une fille. La dernière épidémie remonte à 2017.

Avec notre correspondant à Antananarivo, Laure Verneau

Sept décès consécutifs en moins d’une semaine à cause d’un traitement tardif. Trois personnes sont décédées à l’hôpital, les quatre autres sont des décès dans la communauté, ce qui signifie que la maladie a été découverte post-mortem, ce qui aurait provoqué sa propagation.

Ceci est rapporté par une source au sein du ministère de la Santé. Les cas de peste pulmonaire sont concentrés dans une commune de la région d’Itasy, dans le district d’Arivonimamo, non loin de la capitale, au centre de l’île. Vingt-deux personnes séropositives sont actuellement traitées dans les centres de santé locaux.

La maladie mortelle est guérissable si elle est traitée à temps et les médicaments sont gratuits. Les symptômes de la peste pulmonaire sont similaires à ceux du Covid (toux, difficultés respiratoires…) La maladie, très contagieuse, est d’abord contractée par la puce du rat infectée. On parle à ce stade de la peste bubonique.

► À lire aussi : Covid-19 : à Madagascar, la variante Delta sépare les membres de la famille

Lorsqu’il atteint les poumons lors d’une propagation secondaire, on parle de peste pulmonaire. Elle se transmet également de personne à personne par voie aérienne (crachats, crachats, gouttelettes microscopiques…). Cette seconde forme est beaucoup plus mortelle que la première.

La ville infectée a été mise en quarantaine par les autorités. Des barrières sanitaires ont également été érigées autour de certains villages environnants, précise cette source au sein du ministère de la Santé.

La peste est une maladie endémique à Madagascar, qui réapparaît chaque année. Le pays a signalé 75% des cas mondiaux à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), rapporte l’Institut Pasteur.

La dernière épidémie de peste remonte à 2017, à une échelle jamais vue dans le pays depuis 20 ans avec près de 2500 cas découverts à Tamatave, sur la côte est. Dans la capitale, la maladie avait fait plus de 200 morts entre août et novembre.

.

#Madagascar #Nouveaux #cas #peste #pulmonaire #dans #province #dAntananarivo

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: