Maroc : Mohammed VI déplore les tensions avec l’Algérie et appelle à la réouverture des frontières

0

Au Maroc, à l’occasion du 22e anniversaire de son accession au trône, Mohammed VI a prononcé un discours à la nation ce samedi 31 juillet. Une intervention qui n’est pas passée inaperçue car le roi a déploré les tensions entre son pays et l’Algérie. «  Vous n’avez jamais à craindre le mal du Maroc a-t-il lancé à l’adresse de son voisin avant d’appeler à la réouverture des frontières avec l’Algérie.

C’est une déclaration pour le moins inattendue du souverain marocain, alors que relations entre les deux pays avait empiré ces derniers temps. Mohammed VI a joué samedi la réconciliation et déploré les tensions avec l’Algérie : « la sécurité et la stabilité de l’Algérie, et la tranquillité des personnes sont organiquement liées à la sécurité et la stabilité du Maroc », a-t-il lancé lors de son discours à la Nation. Le roi du Maroc a invité le président algérien Abdelmadjid Tebboune « laisse la sagesse prévaloir « Et » travailler ensemble pour développer des relations entre les deux pays.

Mohammed VI a réitéré son appel à la réouverture des frontières avec son voisin – les frontières fermées depuis l’été 1994 – à l’initiative de l’Algérie.

Cette déclaration intervient dans un contexte agité entre les deux pays. Si Rabat et Alger s’affrontent depuis des décennies, la question du Sahara occidental, les tensions avaient fortement augmenté ces derniers jours, suite aux propos de l’ambassadeur du Maroc à l’ONU. Ce dernier avait déclaré mi-juillet qu’il soutiendrait l’autodétermination du peuple kabyle en Algérie, une provocation intolérable aux yeux d’Alger qui a rappelé son ambassadeur au Maroc pour des consultations.

Découpler la question du Sahara de la question des frontières

« Le Maroc exige beaucoup de la réouverture de ses frontières. En fait, c’est un discours très récurrent et très ancien chez Mohammed VI. Mais le Maroc veut essentiellement découpler la question du Sahara de la question des frontières. D’un côté, l’Algérie explique qu’elle ne peut pas rouvrir ses frontières avec un pays car elle a un différend territorial, et le Maroc veut séparer les deux. Alors, procès et rixes à travers le Sahara du point de vue du Maroc, bras ouverts comme c’est le cas, cette fois, quand il s’agit de l’Algérie, du peuple algérien en particulier, de continuer au dessus de la tête des dirigeants et des militaires », analyse l’historien Pierre Vermeren qui enseigne le Maghreb contemporain à l’Université de Paris Panthéon-Sorbonne.

« Je ne vois pas cela comme une contradiction. Au contraire, j’y vois la continuation d’une sorte de duel, de dualité qui s’explique finalement là aussi pour des raisons politiques, puisque le Roi du Maroc, en tant que commandeur des fidèles aussi, politiquement et religieusement, doit être bienveillant envers les autres peuples . Il y a la mystique des peuples frères au Maghreb. Là, elle est à nouveau activée », conclut le chercheur.

.

#Maroc #Mohammed #déplore #les #tensions #avec #lAlgérie #appelle #réouverture #des #frontières

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.