Home Actualité internationale Afrique Assassinat de Martinez Zogo : clôture de l’enquête judiciaire
Afrique

Assassinat de Martinez Zogo : clôture de l’enquête judiciaire

Fin de l’information judiciaire sur l’assassinat de Martinez Zogo

La justice camerounaise a récemment annoncé la fin de l’information judiciaire sur l’assassinat du journaliste Martinez Zogo, survenu il y a un peu plus d’un an. Cette décision du tribunal militaire de Yaoundé signifie que le procès des vingt personnes inculpées dans cette affaire s’ouvrira dans les prochaines semaines.

Requalification des accusations pour trois membres du service de contre-espionnage

Cinq jours avant l’annonce de la fin de l’information judiciaire, trois membres du service de contre-espionnage camerounais ont vu les motifs de leur accusation être requalifiés. Ils seront poursuivis pour assassinat, tandis que deux autres seront jugés pour complicité d’assassinat. La date du procès pour le meurtre de Martinez Zogo n’a pas encore été fixée.

Le 22 janvier 2023, le corps sans vie d’Arsène Salomon Mbani Zogo, plus connu sous le nom de Martinez Zogo, a été retrouvé. Agé de 51 ans, ce célèbre animateur camerounais était notamment reconnu pour son émission « Embouteillages » où il dénonçait régulièrement les maux de la société.

Mots clés: Meurtre, Martinez Zogo, information judiciaire, tribunal militaire, contre-espionnage, assassinat, complicité, procès, animateur, Cameroun.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

La chute de Laurent Esso : révélations choc de l’iPhone 14 Pro Max d’Amougou Belinga

L'affaire Martinez Zogo rebondit avec la découverte de preuves compromettantes sur l'iPhone...

Violence meurtrière : Un militaire tué dans une bagarre sanglante

Un soldat a perdu la vie dans une rixe qui a éclaté...

Relaxe totale pour Pascaline Bongo : le procès pour corruption présumée se conclut sans condamnation

Pascaline Bongo relaxée dans un procès pour corruption présumée à Paris. Accusée...

Bruno Bidjang : des excuses tardives n’ont pas suffi à éviter son incarcération.

La prison peut changer les priorités d’une personne, la faire revenir sur...

[quads id=1]