Mort de Desmond Tutu : l’Afrique pleure une icône du continent

0

Desmond Tutu est décédé dimanche à l’âge de 90 ans au Cap, en Afrique du Sud. Lauréat du prix Nobel de la paix, cet archevêque est considéré comme la conscience de l’Afrique du Sud. Il était également considéré comme un modèle dans de nombreux pays du continent africain.

« Il a représenté une grande voix pour nous pour l’Afrique, compte tenu de tout ce qu’il a fait pour son pays », Le cardinal Fridolin Ambongo, chef de l’archidiocèse de Kinshasa, témoigne en exemple le rôle de Desmond Tutu dans la fin de l’apartheid ou la réconciliation entre les Sud-Africains.

Homme de foi et figure de la lutte anti-apartheid, il a inventé le terme « Rainbow Nation » après l’avènement de la démocratie en 1994 et l’élection de son ami. Nelson Mandela. « Sa disparition crée un vide. Je l’admirais beaucoup car je voyais en lui le modèle d’un homme pleinement engagé pour la cause de ses frères et sœurs. Il symbolisait le modèle d’homme dont l’Afrique a besoin. J’ai toujours vu en lui un modèle pour notre société congolaise. Cela fait mal au cœur de voir partir une icône comme lui, un vrai prophète de notre temps qui a consacré toute sa vie à la cause et à la fraternité entre les hommes. » ajoute l’archidiocèse.

► À écouter aussi : Afrique du Sud : « Le symbole de l’arc-en-ciel comme héritage, c’est vraiment du pur Desmond Tutu »

Il laisse également derrière lui des milliers de fidèles affligés. Pour les Abidjanais, la nouvelle a été saluée dimanche matin car nombre d’entre eux ont assisté à la messe ou au culte.

Pour moi, il représentait les droits de l’homme, pas seulement la lutte contre l’apartheid, mais en général pour le monde entier, la justice, l’équité et le respect d’autrui.

{« mediaId »: »WBMZ117973-RFI-FR-20211227″, »sources »:[{« name »: »WBMZ117973-RFI-FR-20211227″, »url »: »https://aod-rfi.akamaized.net/rfi/francais/audio/modules/actu/202112/58_AFRIQUE_DU_SUD_COTE_D_IVOIRE_Enrobe_MATIN_Reactions_sortie_messe.mp3″}], »broadcastType »: »replay », »emission »:{« title »: » »}, »diffusion »:{« title »: »Tu00e9moignages de fidu00e8les u00e0 la sortie de la messe, en Cu00f4te d’Ivoire »}}

Témoignages de croyants à la fin de la messe, en Côte d’Ivoire

En plus du clergé, il a également été une source d’inspiration pour de nombreux dirigeants politiques du continent. » Je me souviens du rire contagieux qu’il avait, mais surtout de son engagement et de sa détermination à la question de la justice. Desmond Tutu est celui que j’ai rencontré en 2016 et à ce moment-là, il fait de son mieux pour nous dire que ce dont l’Afrique a besoin, ce sont des dirigeants qui sont des serviteurs. Je pense qu’il avait tout à fait raison. L’opposant tchadien Succès Masra, leader du parti Les Transformateurs, a déclaré à RFI.

« Il nous inspire à plus d’un titre »

L’icône de la lutte contre l’apartheid a influencé de nombreux Africains dans leur approche politique.« Il nous inspire à plus d’un titre et je pense qu’il laisse cet héritage aux jeunes leaders que nous essayons d’être aujourd’hui, pour porter haut son flambeau. Je garde de lui l’image de quelqu’un qui était intransigeant sur la justice, il pouvait même se disputer avec ses amis, mais il voulait dire et dire ce en quoi il croyait. Et je crois que notre monde a besoin de gens qui savent nommer les choses, mais qui ont surtout un cœur qui nous permet de resserrer les liens », il explique.

« Un pays comme le mien, le Tchad aujourd’hui, doit pouvoir engager un dialogue avec tous ses enfants, du moins il ne peut pas s’inspirer de la vision et de l’attitude de quelqu’un comme Desmond Tutu qui vient de prôner la vérité, la justice et la réconciliation. Je vais quand même lui cacher ça », conclut-il.

En plus de ses combats, c’est la personnalité de l’homme qui a marqué ceux qui ont croisé sa route.  » Ce qui ressortait de Desmond Tutu, c’était son regard perçant et malicieux, qu’il cachait derrière des lunettes sans monture, puis son sourire communicatif et surtout sa candeur. Cette cohérence est donc indissociable de sa foi et de la joie de vivre qui inspirait cet homme qui n’hésitait pas à se lever de sa chaise pour danser ou embrasser les paroissiens. », se souvient Francis Kpatindé, journaliste et enseignant à Science Po, qui a fait partie de la mission des Nations Unies en Afrique du Sud en 1993 et ​​1994.

Ses obsèques auront lieu samedi 1er janvier au Cap, en la cathédrale Saint-Georges, son ancienne paroisse, a annoncé dimanche soir sa fondation.

► À lire aussi : Mort de Desmond Tutu : Concert international d’hommage à l’archevêque sud-africain

.

#Mort #Desmond #Tutu #lAfrique #pleure #une #icône #continent

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire