Mort du jeune Olivier Mpunga en RDC : un des policiers prend le relais

0

Le procès flagrant de quatre policiers accusés de torture à mort Olivier Mpunga, un prisonnier de 32 ans, s’est ouvert lundi devant la Cour suprême militaire vendredi soir. La victime a été interpellée pour vol de voiture. Dans les tribunes, certains prévenus ont reconnu avoir traité la victime de manière inhumaine.

Avec notre correspondant à Kinshasa, Commandant Muzembe Commandant

Nzita Mananga, l’un des policiers, a avoué hier sans regret : c’est moi qui, dit-il, a reçu Olivier Riz à son arrivée à la Direction générale des renseignements et des services spéciaux, accompagné du plaignant Ikamba et d’un policier.

Le procureur a ensuite expliqué qu’avec l’aide de ses collègues, il avait ligoté Mpunga avec la chemise qu’il portait et lui avait retiré son pantalon. C’est alors que l’abus a commencé. Il lui est difficile de nier les faits, alors que les images ont largement circulé sur les réseaux sociaux.

Selon Maître Peter Kazadi, il est impossible d’avancer l’argument du suicide : Nous venons d’assister à l’audience. Les prévenus ont pratiquement avoué. Ils ont admis qu’ils l’avaient battu. Nous pensons beaucoup plus à un meurtre, sinon à un meurtre. »

Pour les partis bourgeois, l’issue de ce procès flagrant doit servir de leçon à tous les autres hommes en uniforme qui pensent pouvoir torturer en toute impunité.

« En raison de la sanction qui sera prononcée par le Tribunal Militaire, cela pourrait avoir un effet positif sur le comportement d’autres officiers qui pourraient être tentés de se comporter de la même manière. », Maître Peter Kazadi.

L’audience se poursuit mardi. Et le verdict est attendu pour bientôt.

.

#Mort #jeune #Olivier #Mpunga #RDC #des #policiers #prend #relais

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire