Home Actualité internationale Afrique Nigeria : Dans le nord, la police islamique essaie de séduire les influenceurs
Afrique

Nigeria : Dans le nord, la police islamique essaie de séduire les influenceurs

La police islamique du nord du Nigeria tente de séduire les influenceurs pour lutter contre les contenus immoraux

Dans une nouvelle approche surprenante, la police islamique (Hisbah) du nord du Nigeria a organisé une réunion avec des influenceurs, dont la célèbre Murja Kunya, pour les sensibiliser aux effets négatifs des contenus immoraux publiés en ligne, en particulier sur TikTok. Cette initiative vise à réformer les comportements plutôt qu’à réprimer les influenceurs. Murja Kunya, qui compte près d’un million de followers sur les réseaux sociaux, a fait sensation en se présentant à la réunion vêtue d’un voile, en contraste avec ses vidéos habituelles où elle apparaît souvent tête nue et avec un langage parfois grossier. Malgré cette approche plus douce, certains experts estiment que cela ne suffira pas à freiner les jeunes célébrités qui comptent sur les réseaux sociaux pour vivre.

Une stratégie qui peine à convaincre

Bien que la réunion avec les influenceurs ait été perçue comme une opportunité d’obtenir plus de followers, certains experts estiment que cela ne dissuadera pas les jeunes célébrités de continuer à publier des contenus immoraux. Abdallah Uba Adamu, professeur d’anthropologie et de culture populaire à l’université Bayero de Kano, affirme que la Hisbah peut utiliser le bâton ou la carotte, mais cela ne pourra jamais empêcher les gens de faire ce qu’ils veulent pour survivre. Kano, l’un des 12 États à majorité musulmane du nord du Nigeria, est régi par la charia, ce qui permet à la Hisbah de dicter les règles de conduite dans l’industrie cinématographique et musicale locale.

Des résultats mitigés

Malgré les efforts de la Hisbah pour réformer les influenceurs, les résultats sont mitigés. À peine deux semaines après la réunion, Murja Kunya a renoué avec ses habitudes et a vivement critiqué la police religieuse sur TikTok. Cette réaction montre que la réunion n’a pas eu les effets escomptés. Muhsin Ibrahim, professeur à l’Institut d’études africaines de l’université de Cologne, souligne que de nombreuses personnes pensaient que Murja Kunya changerait après sa condamnation précédente, mais cela ne s’est pas produit.

Mots clés : Nigeria, nord, police islamique, influenceurs, réseaux sociaux, TikTok, Hisbah, comportements immoraux, répression, réunion, charia, industrie cinématographique, musique, réforme.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

« Marc Brys nommé : Nouveau départ au Cameroun, rencontre au sommet »

La nomination de Marc Brys au Cameroun suscite un rebond positif, avec...

Conflit autour de la nomination de Marc Brys : Réunion décisive à la Primature

Une réunion cruciale prévue pour régler la nomination controversée de Marc Brys...

Réquisitoire explosif de Maurice Kamto contre le régime de Biya

Maurice Kamto dénonce le tribalisme Le président du Mouvement pour la renaissance...

« Trahison mortelle : les secrets de la réunion fatale de Cabral Libii »

Réunion secrète entre Robert Kona et le ministre Paul Atanga Nji Selon...