Nigéria : le ministre des Finances veut taxer la téléphonie, la Communication s’y oppose

0

Malgré les critiques, le gouvernement nigérian a confirmé son projet de taxer plus lourdement les opérateurs téléphoniques, ce qui devrait augmenter de 5% le prix des appels et des données mobiles. Ce projet est ancré légalement depuis deux ans, jusque-là il n’est pas entré en vigueur.

Avec notre correspondant à Lagos, Liza Fabbian

Si la ministre de la communication a exprimé son désaccord, la ministre des finances s’en tient à son projet d’augmenter les taxes sur les opérations téléphoniques, tandis que le Nigeria fait face à d’importants problèmes de trésorerie.

Confronté à une chute spectaculaire de ses revenus pétroliers, le pays le plus peuplé d’Afrique est lourdement endetté et ne peut compter sur ses recettes fiscales exceptionnellement faibles.

Le ministre des Finances et du Budget a donc décidé de remettre à l’ordre du jour un projet de taxe sur le trafic téléphonique déjà inscrit dans la loi de financement 2020.

Si cette nouvelle taxe de 5% est introduite, les Nigérians devront payer un total de 12,5% de taxe sur leurs appels téléphoniques et leur utilisation des données mobiles.

Mais aux yeux du ministre des Communications, cette mesure pourrait freiner l’un des secteurs les plus dynamiques de l’économie nigériane.

Les récentes annonces du ministre des Finances et du Budget sont également préoccupantes.

Au Ghana voisin, l’entrée en vigueur d’une taxe de 1,5% sur les paiements mobiles en mai aurait réduit le nombre de transactions et ralenti l’activité dans le secteur des télécommunications, a indiqué l’opérateur MTN.

#Nigéria #ministre #des #Finances #veut #taxer #téléphonie #Communication #oppose

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire