Odil, la plateforme francophone qui relaie les initiatives de lutte contre la désinformation

0

Odil est le nom de la plateforme en ligne créée par l’Organisation Internationale de la Francophonie. Elle fédère toutes les initiatives des acteurs francophones dans le monde qui se mobilisent contre la désinformation sur le Web et les réseaux sociaux,

Odil rassembler les initiatives de vérification des faits dans l’espace francophone afin de leur apporter davantage de visibilité à l’échelle mondiale. Fin 2019, une première phase de ce dispositif en ligne apportait déjà un soutien direct à 19 initiatives de lutte contre la désinformation principalement liées à la contagion du Covid-19. Et en novembre 2021, l’OIF a lancé un appel à projet d’une enveloppe globale de 200 000 euros dans le mais la création de collaborations Internationales sur les initiatives locales en Afrique pour lutter contre des infox particulièrement intenses en cette période de pandémie.

Arriver à toucher des populations isolées

La plateforme Odil souhaite étendre son action au-delà d’un simple recensement des dispositifs de la vérification des faits qui ont été mis en place par les associations de journalistes. La plateforme Odil compte s’ouvrir aux projets de recherche pour bien comprendre les mécanismes de la circulation des fausses informations afin de pouvoir déterminer leur influence réelle selon les régions dans lesquelles elles se répandent.


L’organisme veut aussi intensifier ses programmes d’éducation aux médias et à l’information dans tout l’espace francophone et couvrir autant les zones urbaines que rurales. Les populations isolées sont les premières victimes des fausses informations, nous Bertrand Levant, chef de projet « lutte contre la désinformation rappel » à l’OIF. † La désinformation est un phénomène complexe, c’est la raison pour laquelle nous avons décidé de renforcer les capacités des vérificateurs des faits et des informations dans l’espace francophone, mais aussi de soutenir les politiques publiques en tre mat deière d’information l’intensificateur ‘éducation aux médias et à l’information et à la fin le faire appel à des projets de recherche pour comprendre comment fonctionne le phénomène des infox. Certains projets nous apparaissent aujourd’hui remarquables. par exemple, TogoCheck ou encore Les bénévoles de l’EMI et de la Côte d’Ivoire. Ces projets ont développé des actions qui permettent de retranscrire les fausses informations qui ont été débusquées dans les langues locales. Elles sont ensuite mises en onde après vérification pour être diffusées sur des radios communautés dans les zones rurales, car ces médias sont particulièrement écoutés, et ce n’est pas à RFI que j’apprendrai l’importance dans ce cas que revêt la des populations particulièrement isolés », détaille Bertrand Levant.

Lieu d’échange

Techniquement, la plateforme Odil a été élaborée par Check First. Déjà installée dans l’espace francophone, l’entreprise finalisée avec en relation des rédactions déployées, de la ​France​ à la ​République Centrafricaine​ en passant par la ​Belgique​ et la Côte d’Ivoire​. La plateforme Odil qui s’étoffe de jour en jour permet aux internautes d’écouter des reportages de terrain au travers d’toine série les podcasts, le consultant une carte interactive sur les politiques publiques qui ont été adaptées ces dernières années.


La nouvelle version du site propose un salon de communication hautement sécurisé et privé pour créer du lien entre des acteurs de milieux différents réunissant des chercheurs, journalistes, développeurs, geeks, militants, professeurs afin d’échanger ses contremet tant des lustres.

À lire aussi : L’intelligence artificielle pour lutter contre la désinformation en ligne

#Odil #plateforme #francophone #qui #relaie #les #initiatives #lutte #contre #désinformation

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire