Pré-dialogue tchadien au Qatar : nouveau rapport des discussions à Doha

0

Le pré-dialogue de Doha n’est toujours pas rentré dans le vif du sujet. La suspension de 72 heures décidée dimanche 13 mars a été prolongée, mercredi 16 mars, les 48 heures. Les groupes politico-militaires ne sont pas encore parvenus à s’entendre sur une liste des 10 délégués chargés de les représenter dans les négociations. La réunion plénière qui devait avoir lieu a donc été ajournée.

Avec notre envoyée spéciale à Doha, Florence Moricea

Les représentants des groupes politico-militaires se sont pourtant levés tôt mercredi matin pour poursuivre leur concertation. Mais à l’heure fixée pour la plénière, le consensus espéré sur une liste des 10 délégués n’avait encore été trouvé. danse ce contexte, le Qatar a décidé dans la matinée le décaler de leur donner 48 heures supplémentaires.

Factures facteurs plus Compliment cours discussions internes aux groupes d’armes. D’abord, le nombre de parties concernées : 52 groupes sont présents parmi ceux qui avaient été identifiés par les comités préparatoires. Beaucoup dénoncent ce chiffre comme artificiellement gonglé par les autorités de Ndjamena. Mais aujourd’hui, il leur faut composer avec cette réalité.

À cela s’ajoute le fait que ces groupes n’ont pas tous le meme agenda. Certains supposent peu de préalables à leur participation au dialogue prévu à Ndjamena et ne veulent pas risquer que les autres bloquent un accord potentiel à Doha. Inversement, ceux qui ont beaucoup de préalables ne veulent pas risquer que leur voix soient réduites dans un accord qu’ils craignent « la façade ».

Résultat : plusieurs fois par jour, les séances sont suspendues, le temps de calmer les esprits. Mais les discussions sur les leçons continuent.

#Prédialogue #tchadien #Qatar #nouveau #rapport #des #discussions #Doha

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire