Quelle part pour l’Etat ivoirien dans le pétrole du champ « Whale » ?

0

En Côte d’Ivoire, le champ pétrolier exploité par l’italien ENI, baptisé « Whale » et découvert en août dernier, entrera en production en 2023. Les réserves sont estimées à 2 milliards de barils et 2 400 milliards de pieds cubes de gaz naturel. Une production qui rapporterait de gros bénéfices au trésor ivoirien.

Avec notre correspondant à Abidjan, Pierre Pinto

Selon les prévisions, le champ « Whale » produira ses premiers barils au deuxième trimestre 2023. Production modeste initialement de trois puits qui fourniront en moyenne 12 000 barils/jour et 17,5 millions de pieds cubes de gaz naturel.

Le consortium composé d’ENI et de la société ivoirienne Petroci envisage une développement complet du gisement pour 2026 avec une production moyenne de 75 000 à 100 000 barils/jour de pétrole brut. D’ici là, ENI aura investi 11 milliards de dollars dans ce dépôt, soit l’équivalent d’un peu plus de la moitié du budget annuel du pays.


Quelle partie va à la Côte d’Ivoire ? A terme, l’Etat ivoirien, via sa holding Petroci, détiendra 17% du gisement, a expliqué mercredi le porte-parole du gouvernement Amadou Coulibaly.

Partager les bénéfices

Une fois les coûts amortis par ENI, la major et l’Etat ivoirien se partageront le bénéfice net à 52% pour la Côte d’Ivoire et 48% pour ENI, a indiqué jeudi 16 décembre le ministre du Pétrole Thomas Camara.

La Côte d’Ivoire bénéficiera également du gaz naturel associé pour alimenter ses centrales électriques. Face à cette vague annoncée de gaz à effet de serre, ENI s’engage compenser le carbone produits, notamment en investissant dans la conservation des forêts ivoiriennes mourantes.

► À écouter aussi : Compensation, taxes, marché, bilan… la chasse au carbone

.

#Quelle #part #pour #lEtat #ivoirien #dans #pétrole #champ #Whale

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire