RDC : Au Tanganyika, le départ prévu de la Monusco fait peur

0

La société civile de la province du Tanganyika, dans le sud-est du pays, s’inquiète du départ de la MONUSCO, prévu le 30 juin 2022. Il est trop tôt pour la société civile, qui se bat toujours contre des affrontements entre milices dans le nord du pays. . Province. Un point de vue qui contredit celui de Kinshasa, où l’on croit que la paix est revenue. Jean-Pierre Lacroix, secrétaire général adjoint de l’ONU en visite en RDC, a décidé que la mission serait terminée. Mais son absence est compensée.

Avec notre envoyé spécial à Kalemie, Pascal Mulegwa

Cela fait des mois que le président de la société civile, Anaclet Kabamba, a évoqué le départ prévu de la Monusco fin juin 2022. » Nous sommes sur le terrain, nous vivons des histoires inimaginables. Les germes du conflit sont là. A Moba, par exemple, ça bouillonne. Du côté de Kongolo, Manono, on sent déjà que ça va exploser bientôt. Nous espérons que le retrait du Monaco, qui est échelonné, n’arrive pas en 5 ou 6 mois. ça sacrifierait tout Tanganyika Il prévient.

Si les troupes des Nations unies (ONU) se retirent, les Ntwa, les pygmées, seront les plus grandes victimes, assure Benjamin Mulezi, l’un de leurs représentants :  » Les affrontements continuent parce que le conflit n’a pas été résolu. Si vous partez comme ça, vous nous le ferez regretter. »

Pour Dieudonné Kamona, le ministre provincial de l’Intérieur, le retrait se justifie par un changement de priorité :  » Nous avons maintenant un ennemi commun dans les provinces, et c’est la pauvreté. Cela nécessite le soutien de la communauté internationale. »


Le départ sera compensé par l’ouverture d’un bureau du Programme des Nations Unies pour le développement et d’autres agences des Nations Unies, selon Jean-Pierre Lacroix. La présence militaire restera dans le nord, explique le Sous-Secrétaire général des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix : Il y a un autre problème, les conflits plus aigus sur la violence des groupes armés. Par conséquent, une présence militaire au nord du Tanganyika sera maintenue afin de travailler en étroite collaboration avec les FARDC. »

Les provinces du Sud Kivu,Italie et le Nord Kivu resteront les seuls à avoir une présence militaire et administrative de la MONUSCO. Elle affirme être confrontée à des groupes armés plus structurés.


.

#RDC #Tanganyika #départ #prévu #Monusco #fait #peur

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: