RDC : la Cenco s’inquiète de la cohésion nationale et dénonce une justice corrompue

1

Suite aux critiques du président Félix Tshisekedi à l’encontre du pouvoir judiciaire, les évêques catholiques adoptent une ligne encore plus dure. Ils s’étaient réunis à la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) et dans un message publié lundi à Kinshasa, à l’issue de leur assemblée générale, avaient dénoncé les méfaits de la justice congolaise, selon les évêques entachés d’anti-valeurs qui menacent, selon eux, la cohésion nationale.

Avec notre correspondant à Kinshasa, Pascal Mulegwa

Les évêques ont d’abord remarqué un contraste dans leur message, comme le révèle habituellement le Père Donatien Nshole, secrétaire général de Cenco. Les réserves de change de la Banque centrale ont doublé et sont officiellement passées de 500 millions de dollars à 1,2 milliard de dollars, mais la majorité de la population est toujours confrontée à une extrême pauvreté.

« Curieusement, il y a encore et toujours une poignée de compatriotes à ses côtés, qui s’enrichissent scandaleusement et sans raison. Cette situation a également un effet négatif sur la cohésion nationale, car elle creuse le fossé entre riches et pauvres.. »

Cette cohésion est aussi menacée par une justice mal exécutée, confirment fermement les prélats catholiques. «  La justice est en proie à la corruption et instrumentalisée par la politique. Pour beaucoup de nos compatriotes, la justice est vue comme une pharmacie de stratagèmes, un espace pour régler les comptes et garantir l’injustice. La corruption semble malheureusement être le principal moyen de gagner un procès ».

« La loi cède la place au favoritisme, au régionalisme, au tribalisme et au népotisme. Ainsi, la cohésion nationale est mise à mal, surtout lorsque le droit est exploité pour repousser les concurrents politiques. « . Une lourde charge, à laquelle s’ajoute un remontrance lorsque les évêques s’emportent contre les députés et sénateurs qui ont appelé au non » abuser des immunités parlementaires pour échapper à la justice ».

Les prélats ont déploré que malgré les changements politiques bienvenus, les institutions politiques pèsent toujours lourdement sur les finances de l’État, avec un mode de vie qui alimente également les inégalités sociales.

Les évêques étaient également préoccupés par le climat des élections qu’ils ont également appelé les Congolais à rester. » vigilant « Pour qu’ils soient en bonne santé en 2023. Selon les évêques, la politisation de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), avec la prédominance de la nouvelle majorité au pouvoir », ne rassure pas tous les acteurs politiques et de la société civile et ne garantit pas un processus électoral crédible ».

.

#RDC #Cenco #sinquiète #cohésion #nationale #dénonce #une #justice #corrompue

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

1 COMMENT

  1. […] Read original article here […]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: